CHAN 2020 au Cameroun: des aménagements dans l’organisation? - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CHAN 2020 au Cameroun: des aménagements dans l’organisation?

media Le Stade Stade Roumdé Adjia de Garoua au Cameroun hébergera-t-il un groupe du CHAN 2020 ? Yomba Kemadjou Steve Wilfried/WikiCommons

La visite d’inspection des installations pour le Championnat d’Afrique des nations 2020 au Cameroun s’est achevée, ce 30 septembre. Si la Confédération africaine de football (CAF) semble se satisfaire de l'état des préparatifs, la CAF pourrait toutefois décaler le tournoi en avril ou en juin/juillet et réaménager la répartition des villes-hôtes.

Que les Camerounais inquiets se rassurent un peu. Le prochain Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020) devrait bien avoir lieu chez eux. L’organisation du tournoi, qui leur a été confiée en avril 2019 pour remplacer l’Éthiopie, pourrait toutefois connaître des aménagements. C’est tout du moins ce qu’il ressort d’une visite d’inspection des installations menée par la Confédération africaine de football (CAF), du 24 au 30 septembre 2019.

Un CHAN 2020 en avril ?

Premier changement possible : le CHAN 2020 pourrait avoir lieu en avril ou en juin/juillet contrairement aux éditions précédentes qui se déroulaient généralement en janvier, février et/ou mars. Cela laisserait davantage de temps aux Camerounais pour être prêts à temps.

La deuxième solution, durant la trêve « estivale », semble logique si l'on raisonne en termes d'harmonisation avec une Coupe d'Afrique des nations qui a désormais lieu durant cette période. Mais juin/juillet correspond à la saison des pluies au Cameroun. Et des rendez-vous, comme les qualifications africaines pour la Coupe du monde 2022, sont déjà au programme de juin 2020.

De sources concordantes, la phase finale pourrait donc se tenir en avril… Bref, à un moment durant lequel les compétitions interclubs (Ligue des champions et Coupe de la Confédération) sont censées se dénouer. La CAF devrait vite trancher cette épineuse et cruciale question du calendrier.

Deux groupes à Douala ?

Les inspecteurs de la CAF, emmenés par le premier vice-président Constant Omari et le Secrétaire général adjoint Anthony Baffoe, ont paru plutôt satisfaits de l’état des deux stades de Douala (Japoma et Réunification), de celui de Bafoussam, de celui de Yaoundé et de celui de Garoua. En revanche, dans cette dernière ville, le manque d’hébergements semble constituer un sérieux problème.

Du coup, il n’est pas impossible que le Stade Roumdé Adjia soit utilisé avec parcimonie, par exemple uniquement pour le match pour la 3e place, et qu’il y ait deux groupes localisés à Douala, un à Bafoussam et un à Yaoundé.

La CAF ne veut toutefois pas priver la grande ville du Nord de toute rencontre. Et elle veut encore moins que les prestataires à Garoua, délestés du CHAN 2020, relâchent leurs efforts alors que l’organisation de la CAN 2021 approche également. Car il reste, en revanche, du pain sur la planche concernant cet événement...

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.