Ligue 1: Choupo-Moting revient en pleine lumière à Paris - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Ligue 1: Choupo-Moting revient en pleine lumière à Paris

media Le Camerounais Eric Maxim Choupo-Moting a marqué deux buts avec le PSG contre Toulouse, le 25 août 2019. Charles Platiau/Reuters

Auteur d’un doublé dimanche 25 août avec le Paris Saint-Germain contre Toulouse (4-0), dont un premier but sublime, le Camerounais ressurgit à point nommé dans les rangs des champions de France. Avec les blessures d’Edinson Cavani et Kylian Mbappé et la situation toujours floue de Neymar, Eric Maxim Choupo-Moting a une carte à jouer en ce début de saison.

C’est le sauveur qu’on n’attendait plus du côté de Paris. A vrai dire, le club de la capitale espérait même s’en séparer cet été, un an seulement après son arrivée. Recruté libre à la fin du mercato d’été 2018, Eric Maxim Choupo-Moting n’a pas convaincu durant la saison 2018-2019. Malgré sa bonne volonté et l’affection des supporters parisiens, l’attaquant n’a pas su se montrer assez efficace dans son rôle de doublure, avec 4 buts en 31 apparitions et quelques ratés mémorables. La fin de son passage à Paris semblait programmée.

Premier doublé en France, avec un geste de génie en prime

Mais tout a changé dimanche 25 août, avec le match PSG-Toulouse lors de la 3e journée de Ligue 1. Face à la pénurie d’attaquants (voir plus bas), Eric Maxim Choupo-Moting est entré en jeu après seulement 14 minutes de jeu. Et c’est lui qui a mis Paris sur la voie de la victoire, sur un geste splendide. Alors que le score était toujours de 0-0, l’ancien joueur de Stoke City s’est défait de quatre Toulousains avec une roulette avant de marquer d’un tir en force (50e).

Et dire qu’il y a quelques mois, son fameux raté face à Strasbourg lui avait valu les moqueries du monde entier ! C’est pourtant bien le même joueur qui a réussi face au TFC cet exploit, ce geste technique digne des plus fins magiciens du ballon rond. Plus tard, le Camerounais a mis fin à tout suspense en marquant à nouveau (75e). Victoire 4-0 à l’arrivée pour le PSG, avec le premier doublé de Choupo-Moting avec les Rouge et Bleu : cela valait bien une ovation du public du Parc des Princes, qui a chanté le nom du Lion indomptable.

« Je vis bien, je vis ma vie »

Avec son habituel état d’esprit positif, le héros parisien du soir s’est exprimé au micro de Canal Plus sur les moqueries dont il a fait l’objet depuis son arrivée à Paris, surtout après son raté face à Strasbourg. « Je vis bien, je vis ma vie. Je suis content avec l'équipe et m'entends bien avec tout le monde. J'adore aussi bien sûr les supporters du PSG. Après, chacun a le droit d'avoir son opinion sur chaque joueur, ça fait partie du football professionnel. Moi, je me concentre sur moi. J'essaie de bien m'entrainer et si j'ai l'occasion de jouer, j'essaie de faire de mon mieux. »

Vraiment pas rancunier, Eric Maxim Choupo-Moting. Dans le football, les opinions changent très vite. Malgré son rendement insuffisant, l’attaquant était apprécié des fans la saison dernière. Quand les résultats du club ont dévissé au printemps, les commentaires gentils à son égard ont viré au négatif, avec en point d’orgue le raté de Strasbourg. Et ce week-end, contre tous les pronostics, le Camerounais est revenu en grâce. « Ce que les gens disent ou pas...  Dans ce monde c'est comme ça. Après, quand tu es trop négatif dans ta vie, c'est que toi-même tu n'es pas très content, tu n'as a pas trouvé ton bonheur. A chacun de décider comment il se comporte », a ajouté Eric Maxim Choupo-Moting, philosophe.

Neymar a toujours l’esprit à Barcelone, mais…

La présence de l’international camerounais face à Toulouse tient autant à l’été particulier du PSG qu’aux blessures qui s’accumulent. Remplaçant au coup d’envoi, Eric Maxim Choupo-Moting est entré en jeu rapidement après la blessure d’Edinson Cavani, trahi par son corps pour la cinquième fois en l’espace d’un an. Plus tard dans la rencontre, Kylian Mbappé a dû à son tour jeter l’éponge sur blessure. Et Neymar, la star de l’équipe ?

Le Brésilien est apte mais ne joue toujours pas, puisque sa situation n’est pas réglée. Lui veut retourner en Espagne, au FC Barcelone de préférence, mais le transfert est très (trop ?) compliqué à se monter. Et avec toutes ces blessures, à une semaine de la fin du mercato, pas sûr que le PSG soit aussi enclin à laisser partir Neymar. Le feuilleton n’est pas terminé, mais le Barça n’ayant ni la liberté d’action, ni les moyens de répondre aux exigences du PSG, la perspective de revoir le joueur en Catalogne apparaît de plus en plus improbable à mesure que les jours passent.

Cavani et Mbappé out, Choupo-Moting en première ligne

Récapitulons : le milieu offensif Julian Draxler est convalescent, Edinson Cavani et Kylian Mbappé sont blessés, Neymar est dans le flou, et durant l’été, Paris a déjà laissé partir les attaquants Moussa Diaby (au Bayer Leverkusen) et Timothy Weah (à Lille), ainsi que Christopher Nkunku (au RB Leipzig), qui comme Draxler, pouvait dépanner en attaque. L’entraîneur Thomas Tuchel n’a donc, à l’heure actuelle, à sa disposition que très peu de joueurs offensifs : Eric Maxim Choupo-Moting, l’Espagnol Jesé (indésirable et écarté depuis deux ans et demi), ainsi que l’ailier Angel Di Maria et, dans une plus moindre mesure, l’Espagnol Pablo  Sarabia, recruté début juillet. C’est peu, très peu face aux échéances du club.

Le PSG va peut-être réagir en recrutant dans ce secteur, mais pour l’instant, la principale alternative à toutes ces défections s’appelle Choupo-Moting. Encore plus depuis que les verdicts médicaux sont tombés pour Cavani et Mbappé lundi 26 août : le premier est blessé à la hanche droite et sera absent trois semaines, le second est touché aux ischio-jambiers gauches et manquera les quatre prochaines semaines de compétition. Tous deux ne seront pas aptes, a priori, pour le début de la Ligue des champions. Heureusement pour Paris, il y a encore la cartouche Eric Maxim Choupo-Moting. Et si celui-ci réitère sa performance de dimanche, le PSG traversera cette zone de turbulences sans trop de dommages.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.