CAN 2019: 102 buts inscrits, nouveau record de la compétition - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: 102 buts inscrits, nouveau record de la compétition

media Ahmed Musa (à gauche) célèbre Odion Ighalo, double buteur et passeur décisif avec le Nigeria face au Cameroun. Mohamed Abd El Ghany/Reuters

La Coupe d’Afrique des nations 2019 s’est achevée avec la victoire de l’Algérie face au Sénégal le 19 juillet (1-0) et avec un nouveau record de buts marqués. Pour la première fois en 62 ans d’existence, les joueurs engagés en Egypte ont inscrit 102 buts. Un record à relativiser toutefois. La moyenne de buts/match a rarement été aussi basse.

Enfin, l’Algérie règne à nouveau sur l’Afrique. Vingt-neuf ans après leur finale gagnée face au Nigeria, les Lions de la Téranga ont remis la main sur la Coupe d’Afrique des nations. En finale de cette CAN 2019, face au Sénégal, les hommes Djamel Belmadi l’ont emporté (1-0) au Caire.

La clôture de cette 32e CAN est l’occasion de faire les comptes. Et ça y est : le record de buts inscrits est tombé en Egypte. Entre l’unique réalisation de l’Egyptien Trezeguet face au Zimbabwe (1-0) lors du premier match le 21 juin et le dernier but marqué par l’Algérien Baghdad Bounedjah contre le Sénégal lors de la finale, les filets ont souvent tremblé. Au total, 102 buts ont été inscrits durant la Coupe d'Afrique des Nations 2019.

Baghdad Bounedjah a ouvert le score pour l'Algérie contre le Sénégal en finale de la CAN 2019, le 19 juillet 2019. Suhaib Salem/Reuters

Mahrez pour le 100e

C’est la première fois que la barre symbolique des 100 buts a été franchie. Ce total a été atteint lors des demi-finales. Et quel but ! Lors du face-à-face entre les Fennecs algériens et les Super Eagles nigérians (2-1), Odion Ighalo, le meilleur réalisateur du tournoi, a marqué le 99e, égalant le précédent record de la CAN 2008 (voir plus bas) et égalisant par la même occasion. Et le 100e but a été inscrit dans les dernières secondes par Riyad Mahrez, d’un coup franc entré dans la légende du football algérien.

Le 101e a été marqué, une fois de plus, par Ighalo lors de la petite finale gagnée par le Nigeria contre la Tunisie (1-0). Le 102e et dernier, enfin, est donc à mettre au crédit de Baghdad Bounedjah après 1’20 de jeu lors de la finale remportée par les Guerriers du désert face aux Lions de la Téranga.

La joie des Algériens après le but de la victoire face au Nigeria, signé Riyad Mahrez. Amr Abdallah Dalsh/Reuters

Une moyenne de buts pourtant peu élevée

Il y a tout un monde d’écart entre l’époque du tout premier but de l’histoire de la compétition et le dernier de Bounedjah. En 1957, la première CAN, organisée à Khartoum au Soudan, n’avait réuni que… trois équipes : le Soudan, l’Egypte et l’Ethiopie. La quatrième, l’Afrique du Sud, fut disqualifiée en raison de l’apartheid. La demi-finale Ethiopie-Afrique du Sud fut annulée et il n’y eut donc que deux matches : l’autre demie Soudan-Egypte (1-2), puis la finale Egypte-Ethiopie (4-0). Deux matches durant lesquels furent quand même marqués 7 buts.

Cette CAN 2019, elle, a été la première à attirer un total de 24 équipes, contre 16 d’ordinaire. 52 matches furent donc disputés au pays des Pharaons cette année, contre 32 matches pour les CAN précédentes. Conséquence logique : avec plus de matches joués, le record de buts avait bien plus de chances de tomber. C’est ce qui est arrivé.

A y regarder de plus près, cette CAN 2019 n’a pas été si prolifique. Certes, 102 buts furent marqués en 52 matches. Mais la moyenne n’est que de 1,96 but/match. A titre de comparaison, la CAN 2008 au Ghana fut bien plus spectaculaire : en 32 matches, 99 buts furent marqués (soit seulement 3 de moins qu’en 2019). La moyenne de but sur cette CAN 2008 était nettement supérieure : 3,09 but/match.

C’est même la première fois depuis fort longtemps que la moyenne de buts est inférieure à 2 buts/match. Il faut remonter à la CAN 2002 pour retrouver trace d’une moyenne de buts plus basse. A l’époque, elle ne s’élevait qu’à 1,5 but/match.

Edition de la CANNombre de buts marqués - Nombre de matchesMoyenne de buts/match
CAN 200248 buts - 32 matches1,5
CAN 200488 buts - 32 matches2,75
CAN 200673 buts - 32 matches2,28
CAN 200899 buts - 32 matches3,09
CAN 201071 buts - 29 matches (3 matches du Togo annulés)2,45
CAN 201276 buts - 32 matches2,38
CAN 201369 buts - 32 matches2,16
CAN 201568 buts - 32 matches2,13
CAN 201766 buts - 32 matches2,06
CAN 2019102 buts - 52 matches1,96

Ighalo comme Gedo, Eto’o et Bartlett, mais encore loin de Mutumbula

Le titre de meilleur buteur de la CAN 2019 revient à Odion Ighalo. Le Nigérian, 30 ans, jouait sa première CAN. Et il a fait très bonne impression en inscrivant 5 buts. Sans une blessure lors de la petite finale gagnée face à la Tunisie (1-0), il aurait peut-être même pu améliorer son total personnel.

Avec ses 5 réalisations, il devance les Algériens Riyad Mahrez et Adam Ounas, le Congolais Cédric Bakambu et le Sénégalais Sadio Mané, 3 buts chacun. Un meilleur buteur avec 5 buts, ce n’était plus arrivé depuis l’Egyptien Mohamed Gedo en 2010. Le Camerounais Samuel Eto’o avait aussi atteint ce total à deux reprises (2006 et 2008), et le Sud-Africain Shaun Bartlett avait été sacré meilleur buteur de la CAN 2000 avec 5 buts également.

Le Nigérian odion Ighalo a inscrit son 5e but dans la compétition face à la Tunisie. RFI/Pierre René-Worms

Il faut remonter à la CAN 1998 pour retrouver un buteur plus prolifique sur une seule édition. Ils étaient deux, cette année-là : l’Egyptien Hossam Hassan et le Sud-Africain Benedict McCarthy. Le record absolu reste intouchable : lors de la CAN 1974, le Congolais Pierre Ndaye Mulamba, plus connu sous le nom de Mutumbula, avait scoré à 9 reprises avec l’équipe du Zaïre. Décédé en début d’année 2019 à l’âge de 70 ans, l’ancien attaquant a été honoré pendant cette CAN en Egypte. Plusieurs hommages et minutes de silence lui ont été rendus tout au long de la compétition.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.