CAN 2019: les Sénégalais avouent avoir beaucoup souffert contre la Tunisie - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: les Sénégalais avouent avoir beaucoup souffert contre la Tunisie

media La joie des Sénégalais après leur qualification en finale de la CAN 2019 REUTERS/Suhaib Salem

Qualifiés en finale de la CAN 2019 grâce à un but contre son camp de leur adversaire Dylan Bronn, les Lions du Sénégal ont évoqué une victoire très difficile à l’issue de cette demi-finale (1-0 a.p). Les Tunisiens, eux, sont restés fair-play malgré le penalty accordé puis annulé après l’intervention de la VAR.

De notre envoyé spécial au Caire,

« C’est une victoire dans la douleur mais on n’était pas surpris, a avoué Pape Alioune Ndiaye à la fin du match qui a vu le succès du Sénégal sur la Tunisie. C’est une demi-finale de Coupe d’Afrique et naturellement, il y a beaucoup d’engagement et d’impact physique. On a gagné au mental et au courage ».

L’attaquant Mbaye Diagne, entré à la 63e minute, parle d’un « match très dur et physique ». « Il n’y avait pas beaucoup de jeu, surtout en deuxième mi-temps. Le plus important était d’aller en finale et nous allons tout faire pour gagner »

Quand il a raté le penalty du Sénégal, Henri Saivet explique ne pas avoir gambergé. « C’est le meilleur moyen de sortir de son match ». Pour le milieu de terrain des Lions, la sélection maghrébine a été difficile à affronter. « La Tunisie n’est pas arrivée là par hasard et c’est une équipe joueuse qui n’abdique jamais. On était prêts pour ça et on savait que cela allait être un match compliqué. »

Alain Giresse « premier supporter de Cissé »

De leur côté, malgré le penalty accordé par l’arbitre puis annulé après consultation de la VAR, les Tunisiens sont restés fair-play dans la défaite. Coupable sur le but contre son camp de son coéquipier Dylan Bronn, le gardien Mouez Hassen parle de malchance pour expliquer l’élimination des Aigles de Carthage. « Ce qui n’a pas marché, c’est la chance. Sur ce but marqué par les Sénégalais, je suis sorti pour prendre le ballon, mon défenseur m’a devancé et l’a détourné dans les buts.»

Naïm Sliti, lui, parle plus de détails et reconnaît que le match aurait pu basculer d’un côté ou de l’autre. « C’était un gros et un beau match avec des occasions de part et d’autre. Ils ont su nous mettre ce but sur un petit détail. On est très déçus parce qu’on pensait pouvoir le faire et aller au bout », explique le joueur de Dijon (France).

L’attaquant des Aigles loue la qualité de ses adversaires sans manquer de leur souhaiter bonne chance pour la finale contre l’Algérie. « Bravo au Sénégal et bonne chance pour la suite. », lâche-t-il.

Son sélectionneur, Alain Giresse, ancien entraîneur du Sénégal, n’en pense pas moins. « Je voudrais dire à Aliou (Cissé) que je suis son premier supporter. Il sera un plus grand entraîneur que le joueur qu'il fut parce qu'il va la gagner cette CAN. C'est tout le mal que je lui souhaite. »

À lire aussi : CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.