CAN 2019: Madagascar s’arrête en quarts, la Tunisie file en demi-finales - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: Madagascar s’arrête en quarts, la Tunisie file en demi-finales

media Taha Yassine Khenissi et Youssef Msakni l'ont emporté, avec la Tunisie, face à Madagascar. Amr Abdallah Dalsh/Reuters

La Tunisie s’est imposée au Caire face à l’étonnante équipe de Madagascar ce jeudi 11 juillet au Caire (3-0). Les Aigles de Carthage ont débloqué le compteur en seconde période grâce à Ferjani Sassi, Youssef Msakni et Naïm Sliti. Madagascar rentre sur la Grande Île avec le sentiment du devoir accompli pour une première participation à la CAN.

De notre envoyé spécial au Caire,

Il y a quelques jours, le Congolais Yannick Bolasie avait envoyé son tir au but dans les nuages et Madagascar était au septième ciel. Les Barea décrochaient les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations pour leur première participation. Un rêve qui semblait inaccessible il n’y a pas si longtemps.

Qui des hommes de Nicolas Dupuis avait osé imaginer un quart de finale au pays des Pharaons ? Être présent en Égypte était déjà considéré comme une victoire. Se retrouver à batailler pour être dans le dernier carré restera l’aventure d’une vie pour les Malgaches.

Des Barea visiblement fatigués

Mais où donc pouvaient s’arrêter les Barea après s’être offert le scalp de la RDC ? Face à une équipe qui n’avait jamais remporté de rencontre depuis le début du tournoi et qui avait éliminé le Ghana aux tirs au but (5-4), les hommes de Nicolas Dupuis ont visiblement manqué de fraîcheur.

Plus lents, ayant moins de facilité à garder le ballon, les Barea n’ont pas eu l’occasion de mettre en danger les Aigles de Carthage, mis à part une frappe cadrée de Faneva Andriatsima en première période (20e). Juste avant la pause, Ibrahim Amada, buteur face à la RDC, tentait un tir pas assez puissant pour inquiéter Hassen (43e). Pour la première fois depuis le début du tournoi, les Malgaches montraient des signes de fatigue.

Le Tunisien Yassine Meriah pressé par le Malgache Lalaina Nomenjanahary. Pierre René-Worms/RFI

Quant aux Aigles, ils ont eu la possibilité d’ouvrir le score sur un coup franc de Wahbi Khazri. Melvin Adrien est obligé de sortir une énorme parade pour repousser le cuir au-dessus de la transversale (31e). A la 42e, Ghaylen Chaaleli tente unefrappe enroulée du droit aux 25 mètres. Le portier malgache, à la parade, se détend pour repousser le ballon.

Une deuxième période plus prolifique pour la Tunisie

Au retour des vestiaires, la Tunisie passe à la vitesse supérieure et Khazri se voit refuser un but pour hors-jeu (46e). C’est finalement Ferjani Sassi, élu homme du match, qui ouvre la marque et qui permet aux Tunisiens d’entrevoir la demi-finale (51e). A la 58e, Youssef Msakni inscrit le doublé qui permet aux Aigles de prendre leurs distances. Naïm Sliti offre le dernier but aux Aigles dans les arrêts de jeu.

Madagascar s’arrête donc là. La bande de copains peut rentrer à la maison la tête haute. Le parcours des Barea restera inévitablement dans l’histoire du football africain avec notamment cette victoire face au Nigeria lors du premier tour et l'élimination de la RDC en huitièmes de finale.

Quant aux Tunisiens, mondialistes en 2018, ils n’avaient plus été dans le dernier carré depuis 2004 et leur titre à domicile. Dimanche 14 juillet, les hommes d’Alain Giresse seront face au Sénégal pour une place en finale.

Réactions des Malgaches après la rencontre face aux Tunisiens

Nicolas Dupuis, le sélectionneur : « Aujourd’hui, la marche était un peu haute face à une très belle équipe de Tunisie. Nous avons manqué de fraîcheur et ils nous ont posé des problèmes tactiquement. Mais tout ça n’enlève rien à tout ce que mes joueurs ont fait. Depuis le début, ils ont été très grands. Je retiens que le travail et le courage payent et c’est un message que je souhaite faire passer. C’était une belle bande de copains et je les félicite vraiment. Grâce à eux, on a vécu des grands moments. Il n’y a pas eu de hasard pour nous. Il fallait que cela s’arrête et on va essayer de faire encore mieux la prochaine fois. Ce sera dur ! »

Abel Anicet : « La Tunisie était meilleure et on a couru derrière le ballon. Il faut l’accepter.  Mais pour notre première participation, nous avons vécu de grandes choses. On s’arrête là, mais nous sommes fiers. »

Ibrahim Amada : « On est tombé sur plus fort que nous. Ils étaient plus frais et mieux organisé tactiquement. On a rassemblé tout un peuple et il faut en être fier. On est venu ici pour apprendre et on espère reproduire la même chose dans les éditions à venir. Je garde dans la tête l’engouement qu’il y a eu derrière nous. C’est tout un peuple qui nous a soutenu. Nous avons été une sacrée bande de potes. On a profité de cette CAN et avec de l’abnégation, nous avons réussi à aller loin. Et nous aurions voulu aller plus loin. Il faut savoir accepter la défaite. »

Propos recueillis par Farid Achache

À (RE)LIRE ► CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

► Si le direct ne s'affiche pas, cliquez ici.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.