CAN 2019: l’Algérie en demies après un match formidable face à la Côte d’Ivoire - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: l’Algérie en demies après un match formidable face à la Côte d’Ivoire

media La joie des Algériens, demi-finalistes de cette CAN 2019. Suhaib Salem/Reuters

À l’issue d’un quart de finale très disputé, l’Algérie a éliminé la Côte d’Ivoire aux tirs au but (1-1, 4 TAB à 3). Les deux équipes ont offert un beau spectacle à Suez et inscrit cette rencontre dans celles inoubliables de la CAN. Raïs M'Bolhi a été le héros de la victoire des Fennecs en arrêtant la tentative de Wilfried Bony, avant que Geoffroy Serey Dié ne trouve le poteau.

Avec notre envoyé spécial à Suez,

Du spectacle, du jeu, du suspense, de la tension, des retournements de situation... Il y a eu tout ça dans ce Côte d’Ivoire-Algérie, quart de finale de la CAN 2019 qui a tenu toutes ses promesses. Tout ce qui fait qu’une affiche reste collée aux archives des matches inoubliables de la CAN. Ce fut une rencontre formidable entre deux équipes qui ont eu leurs temps forts, des opportunités de mettre KO l’adversaire, et au final, c’est l’Algérie qui sort victorieuse aux tirs au but. Mais l’heureuse élue aurait pu être la Côte d’Ivoire aussi, tellement ce match s’est joué sur un fil. Un poteau même, sur le dernier tir au but de Geoffroy Serey Dié, alors que Wilfried Bony avait raté le troisième tir ivoirien, et Youcef Belaïli le cinquième algérien.

La Côte d’Ivoire a attendu ce quart de finale face à la meilleure équipe du tournoi pour montrer son meilleur visage. On lui prédisait la souffrance devant cette Algérie intraitable depuis le début de la compétition, elle s’est montrée audacieuse dès les premières minutes avec une frappe sur le poteau de Max-Alain Gradel (6e) et un raté de Jonathan Kodjia sur une passe retrait de Wilfried Zaha (8e).

Les Éléphants dominent, les Fennecs ouvrent le score

L’Algérie est secouée dans le premier quart d’heure par des Ivoiriens qui semblent avoir retenu la leçon contre le Mali ; leur bloc est plus bas et surtout plus resserré. Le milieu est disponible : Franck Kessié bouge plus, demande davantage le ballon, et Geoffroy Serey Dié ne fait pas le voyage pour rien comme à son habitude. Mais les hommes d’Ibrahim Kamara sont éteints sur la véritable première occasion des Fennecs. Sofiane Feghouli, à l’origine et à la fin de l’action, voit Ramy Bensebaini lui adresser une passe en retrait décisive pour battre Sylvain Gbohouo (20e).

Sofiane Feghouli a ouvert le score pour l'Algérie contre la Côte d'Ivoire. Mohamed Abd El Ghany/Reuters

Les hommes de Djamel Belmadi, réalistes, pensent avoir douché les ardeurs de ceux d'Ibrahima Kamara, mais ce sont ces derniers qui font le jeu. L’Algérie subit et accuse son premier coup dur avec la sortie de Youcef Atal, qui s'est déboité l’épaule.

La Côte d’Ivoire domine mais l’Algérie tient et ne concède pas d’occasions, sauf dans les arrêts de jeu de la première période avec une frappe cadrée de Gradel sur laquelle M'Bolhi se couche bien.

Bounedjah rate un penalty, Kodjia égalise

Le tournant du match survient dès les premières secondes après le retour des vestiaires : l’Algérie obtient un penalty et l’occasion de creuser l’écart, mais Baghdad Bounedjah trouve la barre transversale et maintient malgré lui en vie les Éléphants.

Les Algériens sont toujours devant mais refusent le jeu en seconde période. Ils déjouent même en se contentant de gérer leur avantage et en laissant libre cours aux initiatives individuelles. Erreur fatale, car Jonathan Kodjia égalise sur une action individuelle où il efface Djamel Benlamri, puis Ramy Bensebaini, avant de crucifier du gauche le portier algérien (62e). L’attaquant d’Aston Villa est le premier à marquer un  but aux Fennecs dans cette CAN 2019.

Jonathan Kodjia a égalisé pour la Côte d'Ivoire face à l'Algérie. Suhaib Salem/Reuters

Euphoriques depuis le début de la CAN, les Verts connaissent leurs premiers doutes, mais pas pour longtemps. Ils reprennent le fil de la rencontre et enchaînent les occasions. Bounedjah est encore mis en échec par la main ferme de Gbohouo (66e), et Belaïli, après un relais avec Bounedjah, se fait contrer in extremis (77e), tandis que Mamadou Bagayoko sauve sur sa ligne sur une frappe de Riyad Mahrez qui avait battu Gbohouo (68e).

M'Bolhi arrête le tir de Bony

Les Éléphants souffrent en seconde période et sont tout heureux de voir le capitaine Mahrez céder sa place à Adam Ounas cinq minutes avant que l’arbitre siffle la prolongation. Durant la demi-heure de rab, chaque équipe a l’occasion de conclure. Les Éléphants sont tout près de marquer sur une percée de Maxwel Cornet, mais Mehdi Zeffane dégage en catastrophe (106e). Les Algériens, sont écœurés par la parade de Gbohouo sur une tête d'Islam Slimani (114e). Et enfin, l'ultime coup franc frappé par Andy Delort passe à côté de la cage (120+3e). La suite ? Le pied de Bony, qui restait sur trois buts face à l’Algérie à la CAN, va l’écrire au grand dam des supporters ivoiriens. Le sursis accordé par l'échec de Belaïli n'aura servi à rien, puisque Serey Die rate derrière le tir au but fatal.

La détresse des Ivoiriens, éliminés par l'Algérie en quarts de finale de la CAN 2019 aux tirs au but. Mohamed Abd El Ghany/Reuters

Les Fennecs ont beaucoup souffert mais vont disputer la demi-finale. Mais la Côte d’Ivoire a révélé les premières failles de cette Algérie impressionnante depuis le début de la CAN. Cela pourrait donner des idées au Nigeria, qui l’attend dimanche 14 juillet à 19h (TU).

► À lire aussi : Calendrier, résultats et classements de la CAN 2019


Réactions des sélectionneurs

Ibrahim Kamara, Côte d’Ivoire

«Nous avions espéré quelque chose ce soir mais ça n’a pas marché. Sur cette rencontre, il y avait des possibilités pour nous, malheureusement, nous devons faire face à la réalité. En faisant tourner le milieu de terrain, nous avons voulu répondre à la problématique algérienne dont le jeu tourne beaucoup à ce niveau. Nous félicitons l’équipe algérienne. Nous sommes en reconstruction et la CAN 2019, où nous avons été compétitifs, est une étape dans ce sens. »

Djamel Belmadi, Algérie

« Le match était très difficile, à suspense, avec plein d’émotions face à un adversaire bien organisé, compacte, conquérant dans le jeu et qui attendait un faux pas pour pouvoir faire la différence. La Côte d’Ivoire a dominé et a eu une occasion pour le break, heureusement pour nous. Nous avons aussi raté des occasions, nous n’avons pas été tueurs mais on est passés face à la Côte d’Ivoire. Nous avons de grands joueurs, tous les joueurs sont importants, c’est à 23 que nous avons obtenus cette qualification. C’est vrai que c’était un match à tension, c’était un moment humainement magnifique, j’ai vu Atal pleurer alors qu’il a l’épaule en vrac, j’ai peut être versé une larme »

► Si le direct ne s'affiche pas, cliquez ici.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.