CAN 2019: la Tunisie écarte le Ghana et affrontera Madagascar - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: la Tunisie écarte le Ghana et affrontera Madagascar

media La joie des Tunisiens après le but de Khenissi face au Ghana, à la CAN 2019. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

L’équipe de Tunisie a éliminé celle du Ghana en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations, ce 8 juillet à Ismaïlia (5 tirs au but à 4, 1-1 après prolongations). En quarts de finale, les Tunisiens affronteront Madagascar, le 11 juillet au Caire.

De notre envoyé spécial à Ismaïlia,

L’incroyable série du Ghana en Coupe d’Afrique des nations a pris fin, ce 8 juillet 2019 à Ismaïlia. Les Ghanéens ne disputeront pas les demi-finales de la compétition pour la septième fois de suite. Les « Black Stars » se sont arrêtés bien plus tôt que d’habitude, durant cette CAN 2019 en Egypte.

Ils se sont heurtés à une sélection tunisienne qui a eu le mérite de croire en ses chances, malgré un première tour très décevant (trois matches nuls) et 45 premières minutes soporifiques, durant ce huitième de finale.

Un but du Ghana injustement invalidé

En première période, une attaque nettement remaniée par rapport à Tunisie-Mauritanie se heurte à une défense ghanéenne impeccable. Dans l’axe, Nuhu Adams est impérial face à l’avant-centre Taha Yassine Khenissi et ses partenaires. A l’autre bout du terrain, le défenseur central en impose également. A la 16e minute, sur un corner venu de la droite, il reprend le ballon de la tête. Celui-ci heurte le montant droit et revient vers André Ayew qui frappe à bout portant. Mais le portier adverse, Mouez Hassen, est sur la trajectoire. L’autre « Black Star » le plus en vue, Thomas Partey, tire au-dessus du cadre, peu après (25e).

Maîtres de leur sujet, les Ghanéens poussent pour ouvrir le score. Ce qu’ils auraient dû faire à la 42e minute. Mais l’arbitre Victor Miguel De Freitas Gomes a sifflé une faute de main (inexistante) de Partey avant une frappe à bout portant d’Ayew. Juste avant Afriyie Acquah avait forcé Hassen à faire une belle parade (41e).

Khazri réveille la Tunisie

Côté « Aigle de Carthage », Youssef Msakni essaie de faire des différences grâce à sa finesse technique. Le capitaine et ses coéquipiers s’appliquent à construire le jeu, à lui donner de la vitesse, dans la plus pure tradition tunisienne. C’est toutefois sur quelques coups de pieds arrêtés – comme un corner repris de la tête par Khenissi (54e) – que les protégés d’Alain Giresse sont vaguement menaçants.

C’est pourquoi, peu après l’heure de jeu, l’entraîneur français fait entrer Wahbi Khazri à la place d’Anice Badri. Le résultat est presqu’immédiat puisque Khazri efface Abdul Rahman Baba d’une superbe feinte avant de servir Khenissi au point de penalty. Le ballon est légèrement touché de la main par Nuhu Adams. Mais aucun penalty n’est sifflé (69e). Sur un des corners qui suit, le défenseur Dylan Bronn fait monter la pression en expédiant la balle sur la barre transversale, d’un coup de boule (71e).

Les Tunisiens exultent après le tir au but vainqueur de Ferjani Sassi. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

Les Tunisiens sont subitement déchaînés. Et, à la 73e minute, le latéral Wajdi Kechrida, lancé par Khazri, déborde sur la droite. Il centre vers Khenissi dont la reprise à bout portant est légèrement déviée. Le cuir rebondit sur le montant gauche mais franchit la ligne, cette fois : 0-1.

L’incroyable boulette de Bedoui

Le Ghana, qui était tombé dans un faux rythme, repart à l’assaut. A la 78e minute, la toujours très précise patte gauche de Wakaso Mubarak force Hassen à dévier le ballon sur son montant droit.

Le ton monte. Les coups et mauvais gestes se multiplient. Msakni doit sortir sur blessure à la 81e. Tout semble indiquer qu’on va droit vers une victoire de la Tunisie. C’est sans compter sur une énorme boulette de Rami Bedoui, quelques secondes après son entrée en jeu. Sur un coup franc, le défenseur marque contre son camp, de la tête : 1-1, 90e+2.

Le pari sur Ben Mustapha

En prolongations, les occasions de but sont pour le Ghana, si on excepte une belle frappe puissante et lointaine décochée par Khazri (99e). Asamoah Gyan cadre à plusieurs reprises (94e et 104e notamment), contrairement à Jordan Ayew qui rate une demi-volée et le 2-1 (115e).

C’est donc aux tirs au but, pour la troisième fois durant ces huitièmes de finale, que la partie s’achève. Le Ghanéen Caleb Ekuban voit le sien stoppé par Farouk  Ben Mustapha, entré en jeu juste pour cette séance. Les Malgaches, surprises de la CAN 2019, connaissent désormais leurs adversaires en quarts de finale de la compétition.


CAN 2019 : LES RÉACTIONS APRES GHANA – TUNISIE

Jonathan Mensah, défenseur de l’équipe du Ghana : « Les choses ne sont pas allées dans notre sens, ce soir. Nous avons eu pas mal d’occasions de but mais nous ne les avons pas mises. Les Tunisiens, eux, ont eu une occasion et ils ont marqué. Bien sûr, on a réussi à égaliser avec ce but contre leur camp. Mais lorsqu’on arrive aux tirs au but, c’est du 50/50. »

Alain Giresse, sélectionneur de l’équipe de Tunisie : « La décision de faire rentrer Farouk Ben Mustapha en fin de match a été dictée par les événements, c’est-à-dire par la séance de tirs au but. Ben Mustapha, dans cet exercice, est un gardien de but qui a des atouts. C’était un pari. On ne savait pas s’il allait être réussi ou pas. Ça a été une décision un peu spontanée. » [Propos recueillis par Christophe Jousset]

À (RE)LIRE ► CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

► Si le direct ne s'affiche pas, cliquez ici.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.