CAN 2019: Sadio Mané décide de ne plus tirer les penaltys du Sénégal - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: Sadio Mané décide de ne plus tirer les penaltys du Sénégal

media Sadio Mané s'apprête à tirer et rater son penalty contre l'Ouganda. RFI/ Pierre-René Worms

Buteur décisif contre l’Ouganda (1-0) en huitièmes de finale de la CAN, Sadio Mané s’est illustré également en manquant un penalty durant la rencontre. C’est son deuxième raté sur trois de la compétition ; le joueur de Liverpool en tire les conséquences et promet de ne plus se charger des penaltys du Sénégal désormais.

De notre envoyé spécial au Caire,

Sadio Mané a peut-être évité une réunion de crise à son sélectionneur Aliou Cissé. Interrogé vendredi après le match contre l'Ouganda sur le penalty raté (le deuxième sur trois tentés) de son numéro 10, l’entraîneur sénégalais a promis qu’il allait avoir « une discussion avec » le joueur sur la question des penaltys, « même s’il ne faut oublier que c’est lui le numéro 1 parmi les tireurs ».

Cissé a-t-il senti ou vu la petite tension lors du fameux penalty entre Sadio Mané, tireur désigné, et Mbaye Niang, attaquant sans but, qui voulait profiter de l’occasion pour débloquer son compteur ?

Toujours est-il que la persistance de Mané et son raté ont dû crisper le numéro 9 sénégalais et peut-être même une partie de l’équipe. C’est sans doute pour cela que le joueur de Liverpool a décidé de « désamorcer la bombe ». « Cela n’a pas été évident honnêtement après avoir raté le penalty, a confié Mané. Maintenant, il faut reculer pour mieux sauter. L’équipe m’a donné trois fois ma chance, je pense que le ratio n’est pas bon. Désormais, je laisse le penalty aux autres. A un moment donné, il ne faut pas être égoïste, il faut penser à l’équipe. »

La décision du seul buteur sénégalais face à l’Ouganda est saluée par son coéquipier, Kalidou Koulibaly qui ne lui tient pas rigueur de son raté. « S’il décide de lui-même de ne plus tirer de penalty, c’est le plus important. Il a voulu vraiment  le tirer. C’est dommage qu’il ne l’ait pas mis, mais il ne faut pas se mettre des problèmes dans la tête. C’est un grand joueur, on a vu qu’il nous a débloqué le match très rapidement. »

Sadio Mané, qui a inscrit déjà trois buts depuis le début de la CAN, n’a pas fini avec les penaltys pour autant : « Je n’abandonne jamais, je vais aller en club, travailler dur pour pouvoir marquer d’autres penaltys », promet-il.

On attend avec impatience le prochain penalty pour le Sénégal….

 

À (RE)LIRE ► CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.