CAN 2019: le Sénégal domine le Kenya et se qualifie - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: le Sénégal domine le Kenya et se qualifie

media Le Sénégalais Ismaïla Sarr, buteur avec le Sénégal face au Kenya, à la CAN 2019. celebrates scoring their first goal with Saliou Ciss and Idrissa

L’équipe du Sénégal affrontera celle d’Ouganda en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019, le 5 juillet au Caire. Les Sénégalais ont dominé le Kenya 3-0 dans le groupe C de la CAN 2019, ce 1er juillet au Caire.

Avec notre envoyé spécial au Caire,

Les Sénégalais sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019 et ils connaissent même leurs prochains adversaires. Il s’agit des Ougandais, deuxièmes du groupe A, qu’ils défieront le 5 juillet au Caire.

La sélection sénégalaise a assuré sa place au second tour de la CAN 2019 face au Kenya. Mais l’équipe est-africaine a longtemps frustré son homologue ouest-africaine, ce 1er juillet au Caire, dans le groupe C.

► À lire aussi : CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

Une affaire de penalties

La première période de cette rencontre a surtout été une affaire de penalties. A la 19e minute, le controversé Gehad Grisha, suspendu six mois par la Confédération africaine de football (CAF) puis réintégré par la CAF pour la CAN 2019, en refuse un aux Sénégalais. Une main de Victor Wanyama dans sa surface de réparation semble pourtant évidente.

A la 28e minute, l’arbitre égyptien sanctionne en revanche une faute sur le latéral Saliou Ciss. Sadio Mané prend alors son élan, place bien le ballon mais sa frappe est beaucoup trop molle pour battre un Patrick Matasi parti du bon côté.

Le portier kényan est décisif, malgré la nette domination des « Lions de la Téranga ». Celui-ci dévie en effet le ballon sur la transversale, suite à un coup de tête d’Ismaïla Sarr.

Ismaïla Sarr débloque la situation

En seconde période, Patrick Matasi poursuit son festival, que ce soit sur une lourde frappe du milieu Henri Saivet (52e) ou sur une demi-volée de l’avant-centre Mbaye Niang (60e).

La lumière pour le Sénégal vient finalement d’un enchaînement génial de la part d’Ismaïla Sarr. A la 63e minute, le ballon vient vers l’ailier qui le contrôle de la poitrine et l’expédie aussi sec dans les filets d’une reprise de volée : 0-1. Patrick Matasi, sur ce coup-là, a manqué sa sortie, et il le paye cash.

Les Kényans ont longtemps retardé l’échéance, se montrant même dangereux sur un coup franc de Dennis Omino (62e). Mais les « Harambee Stars » finissent par craquer totalement. A la 71e minute, sur un long ballon aérien, Sadio Mané bouscule juste ce qu’il faut Mohamed Musa, pour s’emparer du ballon et aller battre Matasi en un-contre-un : 0-2.

Le doublé de Sadio Mané

Dans la foulée, Sadio Mané obtient un penalty et l’exclusion de Philemon Otieno après avoir été fauché par ce dernier dans la surface kényane. La superstar ne tremble pas cette fois et se fait justice : 0-3, 78e. C'est son premier doublé international.

Grâce à cette large victoire, le Sénégal finit deuxième du groupe C derrière l’Algérie, large vainqueur (0-3) de la Tanzanie.


CAN 2019 : LES RÉACTIONS APRÈS KENYA – SÉNÉGAL

Sébastien Migné, sélectionneur de l’équipe du Kenya : « Nous étions à la fois pas si loin et pas si proche du Sénégal. Malheureusement, au haut-niveau, lorsque vous commettez une erreur, vous êtes sanctionné immédiatement. Or, le Sénégal, c’est du très haut niveau. Je suis déçu pour mes joueurs parce que nous avons créé des problèmes aux Sénégalais durant une heure. Maintenant, nous devons attendre la fin du premier tour et espérer. » [Propos recueillis par Antoine Grognet]

Lamine Gassama, défenseur de l’équipe du Sénégal : « On a fait une bonne entame de match, dans l’ensemble. Mais on a eu du mal à marquer ce premier but. Heureusement, au fur et à mesure, la situation s’est décantée. On a réussi à mettre les Kényans en difficulté en passant par les côtés. Aujourd’hui, on peut dire qu’on est vraiment passé à autre chose, après notre défaite face à l’Algérie. Ce revers nous a remis la tête à l’endroit, d’une certaine façon. »

► Si le direct ne s'affiche pas, cliquez ici.

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.