CAN 2019: les «Pharaons» d’Egypte affichent leur soutien à Amr Warda - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: les «Pharaons» d’Egypte affichent leur soutien à Amr Warda

media L'Egyptien Amr Warda, exclu de l'équipe d'Egypte qui dispute la CAN 2019, et qui est soupçonné d'harcèlement sexuel. NICOLAS ASFOURI / AFP

Les joueurs de l’équipe d’Egypte de football ont affiché leur soutien à Amr Warda, exclu du groupe qui dispute actuellement la Coupe d’Afrique des nations 2019 à domicile. Quelques heures après leur qualification pour les huitièmes de finale de la CAN 2019, les « Pharaons » ont pris la défense de l'attaquant, soupçonné d'harcèlement sexuel. « Bannir n’est pas la solution », a indiqué sur Twitter la superstar Mohamed Salah, sans mentionner le nom de son sulfureux coéquipier.

De notre envoyé spécial en Egypte,

La contre-attaque s’organise chez les « Pharaons » d’Egypte, dans la foulée de leur qualification en huitièmes de finale de la CAN 2019. Quelques heures après l’exclusion d’Amr Warda, soupçonné d’harcèlement sexuel, ses coéquipiers en équipe nationale ont affiché leur solidarité envers l’attaquant âgé de 25 ans.

Le héros des deux premières rencontres égyptiennes à la CAN 2019, Mahmoud Hassan Trezeguet, a ainsi été un des premiers à dégainer. « Si un joueur fait une erreur, les fans devraient le soutenir parce que nous formons une seule et même équipe, une famille et, si nous gagnons le titre, nous le ferons tous ensemble », a souligné l’homme du match face à la RD Congo (2-0).

À (RE)LIRE ► CAN 2019: l’Égypte verra les huitièmes, la RDC se morfond

Un message de Mohamed Salah

Capitaine et buteur face aux « Léopards » de RDC, Ahmed Elmohamady a été encore plus offensif. « Amr Warda est un des nôtres et nous faisons tous des erreurs, a insisté le défenseur, au micro de la chaîne de télévision Time Sports. Nous n’allons pas laisser Warda tomber ».

Même la superstar du football africain, Mohamed Salah, y est allée d’un message, certes plus généraliste mais qui pourrait peser lourd dans la balance. « Les femmes doivent être traitées avec le plus grand respect, débute l’attaquant, dans un message sur Twitter. ‘Non’, ça veut dire ‘non’. Ces choses sont sacrées et doivent le rester. Je pense aussi que beaucoup de ceux qui font des erreurs peuvent changer pour le mieux et ne devraient pas être envoyés directement à la guillotine, ce qui est la solution de facilité ». Le pensionnaire de Liverpool ajoute : « Nous devons croire en une seconde chance. Nous devons guider et éduquer. Bannir n’est pas la solution. »

À (RE)LIRE ► CAN 2019: l’équipe d’Egypte exclut Amr Warda

Des excuses de Warda puis son retour ?

La sortie d’une icône absolue comme Salah a beaucoup fait réagir. Nombre d’Egyptien(ne)s n’ont pas manqué de rappeler qu’Amr Warda avait été soupçonné à plusieurs reprises d’avoir harcelé des femmes, y compris des compagnes de footballeur, et qu’il avait donc déjà eu droit à plusieurs chances.

Dans un tel contexte, la Fédération égyptienne de football (EFA) peut-elle revenir sur sa décision d’exclure l’intéressé de la Coupe d’Afrique des nations 2019 ? Le frère du joueur, Ziad Warda, a annoncé que le pensionnaire du PAOK (Grèce) allait réintégrer la sélection, pour le 3e match des « Pharaons » à la CAN 2019, prévu le 30 juin face à l’Ouganda.

Dans la nuit de mercredi et à jeudi, Amr Warda est sorti de son silence, via une courte vidéo : « Je suis désolé. Je présente toutes mes excuses aux joueurs, au staff technique, à ma famille. Je vous promets que tout rentrera dans l'ordre dans l'avenir. »

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.