CAN 2019: des Congolais battus par l’Egypte mais pas abattus - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: des Congolais battus par l’Egypte mais pas abattus

media Le Congolais Marcel Tisserand. RFI/Pierre René-Worms

L’équipe de la RDC est proche de l’élimination, dans le groupe A de la Coupe d’Afrique des nations 2019, après avoir été battue par l’Égypte (0-2), ce 26 juin au Caire. Malgré ce deuxième revers, après celui face à l’Ouganda (0-2), les Congolais veulent garder la tête haute jusqu’au bout et battre le Zimbabwe, le 30 juin.

De notre envoyé spécial au Caire,

« Les gens qui ont vu notre match peuvent dire qu’on a mis les Égyptiens en difficulté. » Jacques Maghoma veut positiver après le revers (0-2) de la sélection de RDC, ce 26 juin au Caire, synonyme de dernière place au classement du groupa A. « On a tout donné, comme une équipe, lance l’attaquant, à la sortie du Cairo international stadium. Il n’y pas de regrets à avoir. On s’est battu jusqu’à la fin ».

Face aux Égyptiens, les « Léopards » ont cédé sur un but opportuniste du défenseur Ahmed Elmohamady (25e) puis sur une frappe de Mohamed Salah (43e). Surtout, ils ont envoyé deux fois le ballon sur la transversale, sur une reprise de Marcel Tisserand (10e), puis sur un coup de tête de Jonathan Bolingi (39e). « Il nous a manqué ce réalisme dans les deux surfaces, offensivement et défensivement, soupire l’attaquant Cédric Bakambu. Est-ce qu’elle paraissait prenable cette équipe d’Égypte ? Au final, on perd 2-0. C’est vrai que c’est rageant. Mais, en football, seul le résultat compte ».

Ne pas tout remettre en cause…

Pour autant, Wilfred Moke invite à ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain. « Le facteur chance a joué en notre défaveur. Parce qu’on a eu des occasions, on a beaucoup essayé, tiré au but, même si parfois c’était un peu timide, estime le milieu de terrain. Dans l’ensemble, l’équipe n’a pas été mauvaise. Mais elle a manqué de chance ».

► À (RE)LIRE : CAN 2019: l’Égypte verra les huitièmes, la RDC se morfond

Marcel Tisserand est sur la même longueur d’ondes, sur ce point. « On a un peu moins de regrets qu’à l’issue du match perdu face à l’Ouganda, affirme le défenseur. On a un peu plus mouillé le maillot. On s’est créé des situations. On est forcément déçu de ne pas les avoir mises. Mais je suis content de mes coéquipiers aujourd’hui. On a montré une bonne image du Congo, je pense. »

L’ailier Yannick Bolasie poursuit : « Je ne pense pas qu’il y ait un problème majeur en équipe du Congo. Ça a été un jour sans, un jour durant lequel on a été malchanceux. Pourtant, cette performance a été bien meilleure que celle face à l’Ouganda. Et puis il reste de l’espoir. Les quatre meilleurs troisièmes se qualifient aussi pour les huitièmes de finale. »

…et continuer à y croire

En revanche, sur l’enjeu du prochain match, face au Zimbabwe, le 30 juin au Caire, les avis divergent au sein des « Léopards ». Certains rêvent encore d’une place au second tour de la CAN 2019, comme Marcel Tisserand : « On va y croire jusqu’au bout. Tant qu’il y aura un peu d’espoir, on y croira. »

Jacques Maghoma, lui, a d’autres priorités : « On doit jouer pour l’honneur, pour le drapeau et pour les 90 millions de personnes qui nous soutiennent au Congo ainsi que les Congolais qui nous suivent partout dans le monde. »

Wilfred Moke résume : « Il y a toujours de l’espoir, bien sûr. Après, c’est davantage une question d’honneur… Il faut sauver l’honneur du maillot, du drapeau. On ne peut pas quitter cette CAN 2019 avec zéro point ! »

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.