Le président de la CAF Ahmad tacle son prédécesseur Issa Hayatou - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Le président de la CAF Ahmad tacle son prédécesseur Issa Hayatou

Le patron de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad, a assuré ce 20 juin 2019 au Caire qu’il n’avait jamais été félicité par son prédécesseur, Issa Hayatou, après avoir battu le Camerounais pour la présidence de la CAF en mars 2017. « Ça fait deux ans, rappelle le Malgache. La première chose à faire dans la vie est de féliciter son adversaire. Je n’ai même pas eu le droit à ». Interrogé sur le fait d’inviter l’ancien chef du foot africain pour la CAN 2019 en Égypte, Ahmad a rappelé que celui-ci avait été condamné par la Cour économique du Caire concernant un contrat signé par l’ancienne direction de la CAF avec la société française Lagardère Sports. « Il y a des affaires judiciaires en cours qui ne nous permettent pas d’aller vers une prise de décision. Parce qu’il y a des condamnations », a-t-il affirmé.

Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.