CAN 2019: les jeunes joueurs les plus prometteurs de la compétition - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent
Mali: attaque à la voiture piégée à l’entrée de la base française de Gao, trois blessés (état-major français)

CAN 2019: les jeunes joueurs les plus prometteurs de la compétition

media Le milieu défensif nigérian Wilfred Ndidi a été élu deux années de suite meilleur tacleur de Premier League. Mladen ANTONOV / AFP

Cette CAN 2019 qui s’ouvre ce vendredi 21 juin est aussi l’occasion pour de jeunes joueurs de s’illustrer au niveau international. RFI fait le tour d’horizon de ces jeunes joueurs prometteurs qui pourraient bien éclabousser la compétition de tout leur talent.

  • Wilfred Ndidi (22 ans, Nigeria)

A seulement 22 ans, le milieu défensif nigérian vient de boucler sa troisième saison avec Leicester dont il est devenu un joueur incontournable. Arrivé en 2016 de Genk en Belgique pour palier au départ de N’Golo Kanté, Wilfred Ndidi est devenu un élément incontournable des Foxes. Appelé pour la première fois avec les Super Eagles en 2015, le milieu de terrain compte désormais 25 sélections et est un cadre de l’équipe de Gernot Rohr. Grand, puissant, bon de la tête et excellent récupérateur, Wilfred Ndidi a été élu deux ans de suite meilleur tacleur de premier League. Nul doute qu’il devrait continuer à faire parler de lui durant cette CAN.

À (RE)LIRE ► CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

  • Youcef Atal (23 ans, Algérie)

Arrivé cette année à Nice, le latéral droit de 23 ans a été l’une des révélations du championnat de France. Bon défensivement, excellent offensivement et adroit devant le but le jeune algérien est le prototype du latéral moderne. Auteur de six buts avec Nice cette saison, Youcef Atal a été pour la première fois appelé chez les Fennecs en 2017, il a depuis honoré 10 sélections. Ses performances suscitent déjà l’intérêt des plus grands clubs européens et la CAN à venir pourrait bien faire monter les enchères.

Youcef Atal lors d'une rencontre entre OGC Nice et l'En Avant Guingamp, le 28 avril 2019. YANN COATSALIOU / AFP
  • Maxwell Cornet (22 ans, Côte d’Ivoire)

L’attaquant de l’Olympique lyonnais a connu une saison compliquée. Souvent inconstant, il n’a avait pas la confiance de son entraîneur et a donc très peu joué en championnat. Il s’est en revanche illustré en Ligue des champions où il a marqué trois buts lors de deux confrontations de son équipe face à Manchester City. Maxwell Cornet a également terminé sa saison en boulet de canon en inscrivant six buts et délivrant trois passes décisives sur les trois derniers matches de championnat de l’OL. Capable de coups d’éclats, il pourrait être d’une grande aide aux Éléphants pour renverser la vapeur dans les situations difficiles.

  • Amadou Diawara (21 ans, Guinée)

À 21 ans, Amadou Diawara vient de terminer sa troisième saison avec Naples où il s’est illustré en tant que milieu défensif pour ses qualités de ratisseur, de relanceur et son intelligence tactique. Le jeune Guinéen a un peu moins joué cette saison sous les ordres de Carlo Ancellotti mais son potentiel suscite les convoitises de clubs comme l’Atletico Madrid ou le Milan AC. Arrivée très jeune en Italie, Amadou Diawara aurait pu prétendre à la sélection italienne mais il a finalement choisi la Guinée en octobre dernier. Depuis, il a honoré trois sélections avec le Syli national où il épaule au milieu de terrain la star de l’équipe, Naby Keïta, tout fraîchement vainqueur de la Ligue des champions avec Liverpool.

  • Achraf Hakimi (20 ans, Maroc)

Prêté l’été dernier par le Real Madrid, son club formateur, au Borussia Dortmund, Achraf Hakimi s’est vite habitué à sa nouvelle équipe. Il a réalisé une saison pleine dans la Ruhr, s’imposant comme titulaire à son poste de latéral droit. Le Ballon d’or Lothar Matthäus a même déclaré de lui qu’il était le meilleur latéral droit de Bundesliga. Sélectionné avec les Lions de l’Atlas pour la première fois en 2017, il a participé à la Coupe du monde 2018. Avec son style de jeu offensif, son excellente qualité technique et sa vivacité, il devrait être l’une des valeurs sûres de l’équipe du Maroc durant cette CAN.

Le latéral marocain Achraf Hakimi lors de la Coupe du monde 2018 en Russie. Yuri CORTEZ / AFP
  • Ismaïla Sarr (21 ans, Sénégal)

Le supersonique attaquant sénégalais vient de réaliser la meilleure saison de sa carrière avec le Stade Rennais. À tel point que de nombreuses offres de transfert arrivent sur les bureaux des dirigeants du club breton qui ne sont pas prêts à le lâcher à moins de 50 millions d’euros. C’est la deuxième Coupe d’Afrique des nations à laquelle Ismaïla Sarr va participer, lui qui avait déjà été appelé pour celle de 2017. De par son jeune âge, le jeune attaquant reste encore assez inconstant et est parfois maladroit devant le but, mais sa vitesse et son sens du débordement pourraient faire mal aux adversaires des Lions de la Teranga, en particulier s’il rentre en jeu en fin de match pour tenter de débloquer la situation.

Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.