CAN 2019: le litige Comores-CAF étudié par le TAS le 29 mai - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent
Mondial 2019 de rugby au Japon: la France bat l'Argentine 23-21 dans un match capital pour la qualification

CAN 2019: le litige Comores-CAF étudié par le TAS le 29 mai

Le Tribunal arbitral du Sport (TAS) étudiera le litige qui oppose la Fédération de football des Comores à la Confédération africaine de football (CAF) concernant la participation du Cameroun à la Coupe d’Afrique des nations 2019, le 29 mai à Lausanne. Trois semaines avant le début de la CAN 2019, le TAS devra notamment déterminer si la CAF a bafoué ses propres règlements en maintenant les « Lions Indomptables » en éliminatoires de la compétition, alors que les Camerounais ont été déchus de l’organisation du tournoi suite à des retards dans les préparatifs. Les Comoriens estiment que, en vertu du règlement, la sélection camerounaise, qui figurait dans le même groupe qu’eux, auraient dû être disqualifiés.

Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.