Ligue des champions: Wydad Casablanca et ES Tunis en finale - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent

Le navire Sea-Watch entend forcer le blocus des eaux territoriales italiennes au large de l'île de Lampedusa, pour débarquer les 42 migrants bloqués à bord depuis 14 jours. «Ça suffit, nous entrons. Pas par provocation, mais par nécessité, par responsabilité», a annoncé l'ONG sur Twitter. Les relevés des sites de trafic maritime confirment que le bateau est entré dans les eaux italiennes.

Ligue des champions: Wydad Casablanca et ES Tunis en finale

media Franck Kom (à gauche) lors du match aller entre l'ES Tunis et le TP Mazembe, le 27 avril 2019, à Radès FETHI BELAID / AFP

Huit ans après, le Wydad Athletic Club de Casablanca et l’Espérance sportive de Tunis s’affronteront en finale de la Ligue des champions. Ce samedi 4 mai 2019, Casablancais et Tunisois ont fait match nul 0-0 sur la pelouse du Mamelodi Sundowns FC et du Tout Puissant Mazembe lors des demi-finales retour, après avoir gagné à l'aller.

Pour la première fois dans l'histoire de la Ligue des champions CAF, les deux demi-finales retour se sont soldées par deux matchs nuls 0-0. Deux résultats qui conviennent aux deux derniers vainqueurs de la compétition, l'ES Tunis et le Wydad Casablanca, qualifiés pour la finale.

L’ES Tunis a tenu bon sur la pelouse du TP Mazembe

Dominer n’est pas gagner. Les joueurs du Tout Puissant Mazembe l’ont appris à leurs dépends ce samedi 4 mai 2019, après leur match nul 0-0 en demi-finale retour de Ligue des champions face au tenant du titre l’ES Tunis.

Dans un stade de Kamalondo entièrement blanc, les « Corbeaux » ont très vite confisqué le ballon aux Tunisois de l’Espérance pour renverser la vapeur après leur défaite 1-0 du match aller. Mais, ni Rainford Kalaba (4e), ni Meshak Elia (35e, 45e) très remuant sur son côté gauche, n’ont réussi à surprendre un Moez Ben Cherifia, impérial sur sa ligne. Les Tunisiens, repliés dans leur camp, ont défendu le plus souvent à huit dans leur surface. Ils ne se sont montrés dangereux qu’une fois sur une sublime frappe lointaine de Ghailene Chaalali repoussée par Sylvain Gbohouo (29e).

Sous pression toute la deuxième période, les joueurs de l’ES Tunis ont pu compter une nouvelle fois sur Moez Ben Cherifia, décisif face à Ben Malango Ngita, auteur d’un beau retourné après avoir jonglé dos au but (60e). L’entraîneur congolais Pamphile Mihayo, qui avait déclaré avant le match qu’il préférait « être sur la pelouse pour jouer avec [ses] joueurs » ne pouvait rien y faire sur son banc. Il a multiplié les choix offensifs mais le gardien tunisois était dans un grand jour. Et quand ce n’était pas lui, les attaquants du Tout Puissant ont manqué de précision (74e, 85e) et la barre transversale a sauvé le triple vainqueur de la compétition (92e).

Jusqu’ici, à domicile, le TP Mazembe avait remporté ses cinq rencontres de Ligue des champions cette saison. Ce premier match nul arrive au plus mauvais moment et permet à l’Espérance sportive de Tunis de prendre une petite revanche, neuf ans après l’humiliation 5-0 à Lubumbashi lors de la finale aller de l’édition 2010.

Le Wydad Casablanca peu mis en danger

Même enthousiasme en tribune et même déconvenue à Pretoria pour le Mamelodi Sundowns FC, éliminé après un triste match nul à domicile (0-0). Les « Brazilians », forts de leur succès 5-0 en quart de finale face Al Ahly, n’ont pas réussi à rééditer cette belle performance.

Incapables d’emballer le match, ils sont tombés sur une solide équipe du Wydad Casablanca, bien décidée à ne pas encaisser de but après sa victoire 2-1 du match aller. C’est même le club marocain qui s’est procuré la plus belle occasion dans une première période fermée : le gardien ougandais des Mamelodi Sundowns, Denis Masinde Onyang s’est fait une frayeur en repoussant difficilement un centre venu de la gauche de Zouheir El Moutaraji.

Après la pause, les Sud-Africains se sont montrés plus pressants mais trop maladroits dans la dernière passe. Le WAC aurait même pu prendre les devants en négociant mieux quelques contres.

La revanche de 2011

La finale opposera donc les deux derniers vainqueurs de la compétition qui s’étaient déjà affrontés à ce stade en 2011. A l’époque, l’ES Tunis avait remporté sa deuxième Ligue des champions (0-0, 1-0).

Le match aller aura lieu le 24 mai au Maroc. Le retour est prévu pour le 31 mai en Tunisie.

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.