Super Coupe d’Afrique 2019: le Raja Casablanca bat l’Espérance Tunis - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Super Coupe d’Afrique 2019: le Raja Casablanca bat l’Espérance Tunis

media Le Marocain Badr Benoun, buteur pour le Raja Casablanca face à l'Espérance Tunis, en Super Coupe d'Afrique. REUTERS/Ibraheem Al Omari

Le Raja Casablanca, vainqueur de la Coupe de la Confédération (C2) 2018, a battu 2-1 celui de la Ligue des champions (C1), l’Espérance Tunis, en Super Coupe de la CAF, ce 29 mars 2019 à Doha au Qatar. Le club marocain a réussi une performance rare, le champion d’Afrique remportant généralement cette confrontation entre les tenants de la C1 et de la C2.

Le champion d’Afrique a mordu la poussière en Super Coupe d’Afrique pour la quatrième fois seulement en 27 éditions, ce 29 mars 2019 à Doha. L’Espérance Tunis, tenante du titre en Ligue des champions (C1), a en effet été battue par le Raja Casablanca, vainqueur de la dernière Coupe de la Confédération (C2), à l’issue de cette rencontre délocalisée au Qatar.

Le club marocain s’est montré à son avantage durant cette grande première hors d’Afrique. Après des occasions manquées par les attaquants Mahmoud Benhalib (12e) et Soufiane Rahimi (17e), le milieu offensif Abdelilah Hafidi ouvre ainsi le score d’une superbe reprise de demi-volée : 0-1, 22e.

Un bol d’air pour le Raja Casablanca

Le club tunisien pousse alors pour égaliser. L’attaquant Taha Yassine Khenissi tire sur le portier adverse Anas Zniti (36e), tandis que ce dernier est vigilant sur une frappe vicieuse de l’attaquant Anis Badri (48e). Le gardien des rajaouis est en revanche impuissant sur une belle frappe enroulée du meneur de jeu Youcef Belaïli : 1-1, 57e.

Une égalisation qui ne perturbe toutefois pas les Casablancais. Dès la 65e minute, le défenseur Badr Benoun redonne l’avantage aux siens en déviant le ballon d’une talonnade astucieuse : 1-2.

C’est la deuxième Super Coupe d’Afrique remportée par le Raja Casablanca, après 2000. C’est également un bol d’air pour la formation entraînée par le Français Patrice Carteron, larguée en Championnat du Maroc par sa rivale du Wydad Casablanca, et déjà éliminée en C2 cette saison.

Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.