CAN 2019: Le Gabon passe à la trappe, le Burundi décroche la lune - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: Le Gabon passe à la trappe, le Burundi décroche la lune

media Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang lors de la CAN 2017. RFI / Pierre René-Worms

Le Burundi s’est qualifié pour la première fois de son histoire pour la phase finale d’une Coupe d’Afrique des nations. A Bujumbura, les Burundais ont fait match nul face au Gabon 1-1 grâce à un but en seconde période de Cédric Amissi, héros du jour, malgré un but contre son camp d'Omar Ngando.

Le déplacement était périlleux et les espoirs minces. Le Gabon, qui jouait sa dernière chance au Burundi ce samedi 23 mars espérait une sorte de petit miracle pour obtenir sa qualification à la CAN 2019. Mais les Panthères ne feront pas le voyage en Egypte. Si Pierre-Emerick Aubameyang était bien présent pour tenter de sauver les meubles, le joueur d’Arsenal n’a pas eu l’occasion de trouver le chemin des filets. Et le Gabon devait absolument décrocher les trois points de la victoire termine à la troisième place du groupe C.

Une campagne d'éliminatoires qui avait mal débuté pour le Gabon

Eliminé au premier tour lors de la CAN 2017 à domicile, le football gabonais essuie un nouveau revers. Il faut remonter à la CAN 2012 au Gabon et en Guinée équatoriale pour trouver le dernier résultat satisfaisant des Panthères avec un quart de finale. En 2015 en Guinée équatoriale, l’équipe avait été éliminée au premier tour.

Il faut dire que lors de cette campagne des éliminatoires, le Gabon avait très mal débuté avec un seul point de pris à l’issue des deux premières journées.

Le Burundi, adversaire invaincu lors de ces éliminatoires avec 2 victoires et quatre matches nuls, atteint pour la première fois de son histoire la phase finale d’une Coupe d’Afrique des nations. « On a besoin d’un point seulement pour nous qualifier, avait confié Fiston Abdul Razak, attaquant au sein de la JS Kabylie, à notre confrère de Foot 365. Donc on va jouer tranquille, sans pression. On ne joue pas contre Barcelone, contre le Brésil, ou contre la France. On joue contre le Gabon. Et puis, il ne faut pas oublier que dans notre groupe, l’équipe la plus forte, le Mali, a battu le Gabon à l’aller et au retour. » L’auteur d’une tête piquée à la 48e minute peut souffler. Le pari d’une première participation à la CAN est réussi.

« Il n’y a pas de petite équipe. Le premier pays qualifié a été Madagascar », avait prévenu le portier gabonais, Didier Ovono, auteur de trois arrêts décisifs durant cette rencontre.

Sur un centre de Fiston Abdul Razak, Cedric Amissi a inscrit le premier but de la rencontre (75e) alors que l’égalisation est arrivée à la 81e avec un but contre son camp d’Omar Ngando. A Bujumbura, la fête devrait battre son plein une grande partie de cette journée historique pour le football burundais et pour les Hirondelles du Burundi.

CAN 2019 : TOUS LES RÉSULTATS DES ÉLIMINATOIRES

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.