Mauritanie: Corentin Martins, l’homme qui fait avancer le Petit Poucet - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Mauritanie: Corentin Martins, l’homme qui fait avancer le Petit Poucet

media Corentin Martins, sélectionneur de l'équipe de Mauritanie lors du CHAN 2018 au Maroc. Photo: Mohsine Idrissi Tafraouti

Le technicien français Corentin Martins, qui a qualifié la Mauritanie pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations en Egypte, était de passage dans les locaux de RFI. L’ancien joueur d’Auxerre est venu commenter ce moment historique pour les  Mourabitounes et évoquer la suite de l’aventure.

A l’occasion des SES Awards organisés par la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), Samuel Eto’o avait salué les progrès de la Mauritanie, désignée  meilleure sélection d’Afrique en 2018. « On comprend mieux en visitant les installations, les résultats notés ces derniers temps ici, le bonheur en football se trouve dans les infrastructures », avait déclaré l'ancien attaquant des Lions indomptables le 26 janvier dernier à Nouakchott.

Engagé jusqu’en juin 2021

« Aujourd’hui, la fédération mauritanienne est une vraie fédération, avec des infrastructures, même une télévision. Ça bouge beaucoup et dans les pays africains que j’ai parcourus, je n’ai pas forcément vu la même chose », commente Corentin Martins, qui a prolongé l’aventure sur le banc de la Mauritanie. Le technicien français, ancien entraîneur du Stade Brestois, est désormais engagé jusqu’en juin 2021. Modeste, Corentin Martins salue son staff et de la fédération. « Quand il y a de la sérénité dans le travail, il y des résultats au bout. Je prends aussi du plaisir avec mes joueurs et c’est très important », dit celui qui est arrivé en 2014 sans pouvoir se qualifier pour la CAN 2015 et la CAN 2017. Mais la confiance entre lui et son président de fédération a fonctionné. Il faut dire que deux années avant l'arrivée de Corentin Martins, la Mauritanie occupait la 206e place au Classement mondial FIFA. Depuis l'an dernier, les Mourabitounes se sont stabilisés autour de la 100e place.

En Egypte, en juin prochain, la Mauritanie prendra donc part à la première CAN de son histoire. « Le plus difficile c’était la préparation de la 5e journée des qualifications et faire en sorte que les joueurs restent concentrés. On savait qu’une victoire face au Botswana était synonyme de qualification », se remémore Corentin Martins qui avait succédé à Patrice Neveu.

Sortir des poules en Egypte

Les Mourabitounes, qui ont vécu un moment historique, espèrent bien ne pas faire de la figuration au pays des Pharaons. La joie d’y être est passée et il faut désormais penser à la suite. « Il faut continuer de travailler et avancer sans oublier les ambitions », avance Corentin Martins qui dit suivre son « instinct » et espère sortir des poules en Egypte.

S’il attend de connaître ses futurs adversaires, il sait que contrairement au Championnat d’Afrique des nations (CHAN), il misera tout sur le premier match. Critiqué après le CHAN 2018 au Maroc après trois défaites, Corentin Martins va continuer à s’appuyer sur son groupe actuel. « Si j’ai quelques retouches à faire, ce sera sur deux ou trois joueurs, pas plus », avance celui qui est en train de finaliser le choix pour le lieu du stage et qui attend avec impatience le tirage au sort. « J’ai le sentiment que je n’ai pas terminé mon travail », disait-il après le troisième match du CHAN 2018.

En attendant, il reste à la Mauritanie une rencontre des éliminatoires de la CAN 2019 face au Burkina Faso en mars prochain pour la sixième journée.

Propos recueillis par David Kalfa et Radio Foot Internationale

Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.