Joueur africain de l’année: Sadio Mané, si loin et si proche du titre - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Joueur africain de l’année: Sadio Mané, si loin et si proche du titre

media Le Sénégalais Sadio Mané (à droite) assiste pour la deuxième année de suite à la victoire de son coéquipier, Mohamed Salah, pour le titre de Joueur africain de l'année. RFI / Pierre René-Worms

Sadio Mané a une nouvelle fois fini derrière son coéquipier à Liverpool, Mohamed Salah, pour le trophée de Joueur africain de l’année, ce 8 janvier 2019 à Dakar. Le Sénégalais, qui rêvait de triompher devant son public, semble toutefois avoir réduit l’écart avec l’Egyptien.

De notre envoyé spécial à Dakar,

Pierre-Emerick Aubameyang l’avait bien compris : il n’avait que peu de chance d’être sacré Joueur africain de l’année 2018 face à Mohamed Salah. Le Gabonais, finaliste, ne s’est donc pas déplacé au Sénégal. Sadio Mané, en revanche, n’aurait manqué pour rien au monde ces Trophées de la Confédération africaine de football (CAF) organisés à Diamniadio, près de Dakar, ce 8 janvier 2019.

Devant son public, l’attaquant rêvait de triompher enfin, après avoir fini 3e pour l’édition 2016 et 2e pour l’édition 2017. Mais le Sénégalais a une nouvelle fois été devancé par son coéquipier à Liverpool, Salah. « Il a gagné et je le félicite d’avoir gagné, a réagi le milieu de terrain offensif, lors d’une conférence de presse. Je laisse les choses venir naturellement, tout en essayent de bosser comme un malade. Et je vous assure que je vais bosser encore plus ! Je vais tout faire pour gagner. C’est mon rêve de gamin ».

« Ça s’est joué à très peu de choses »

Qu’a-t-il manqué au « Lion de la Téranga » pour détrôner le « Pharaon » ? « Je pense qu’il n’est pas loin et que ça s’est joué à très peu de choses », estime Hervé Renard, au miro de Christophe Jousset. Le Français, élu entraîneur de l’année pour la troisième fois, poursuit : « Il fallait faire un choix. […] Et la CAF se devait de faire un choix entre les deux. »

« Sadio Mané a fait une grande saison, avec notamment dix buts marqués en Ligue des champions, souligne de son côté Habib Beye, ex-défenseur sénégalais et consultant de Radio Foot Internationale. Il a été un énorme artisan de la grande saison de Liverpool. On aurait voulu voir Sadio sacré sur son sol. Mais il est deuxième et c’est une vraie satisfaction au vu de sa saison ». Il conclut : « On voit Sadio Mané être performant tous les trois jours, que ce soit en Championnat d’Angleterre ou en Ligue des champions. Ça prouve qu’il a énormément progressé. »

Son appétit aussi a grandi en 2019, après une année 2018 marquée par une participation à la Coupe du monde avec le Sénégal : « Avec Liverpool, on va se battre jusqu’à la fin de saison pour être champions d’Angleterre et, pourquoi pas, aller en finale de la Ligue des champions et la gagner ? C’est l’objectif et le rêve de tout joueur. Quant au rêve du peuple sénégalais, c’est qu’on gagne la CAN 2019 en Egypte. Avec l’appui des supporters, on fera tout pour remporter ce trophée ».

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.