Joueur africain 2018: Aubameyang, Mané, Salah sont finalistes - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Joueur africain 2018: Aubameyang, Mané, Salah sont finalistes

media Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, le Sénégalais Sadio Mané et l’Egyptien Mohamed Salah (de gauche à droite) sont finalistes au titre de Joueur africain de l’année 2018. Photos Reuters/David Klein-Carl Recine-Lee Smith _ Montage RFI

Comme pour 2017, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, le Sénégalais Sadio Mané et l’Egyptien Mohamed Salah sont finalistes au titre de Joueur africain de l’année 2018. Le trophée sera décerné le 8 janvier 2019 à Dakar. Salah est tenant du titre et favori à sa succession.

On prend les mêmes que pour le trophée de Joueur africain de l’année 2017 et on recommence pour l’édition 2018. Ce 1er janvier 2019, la Confédération africaine de football (CAF) a dévoilé les noms des trois finalistes pour le titre qui sera décerné le 8 janvier à Dakar.

Le Sénégalais Sadio Mané, 3e pour 2016 et 2e pour 2017, espère bien être sacré, chez lui. Il devra toutefois composer avec la concurrence du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, présent sur le podium pour la cinquième année de suite, une performance rare. Mané fera surtout face à son coéquipier en club, à Liverpool (Angleterre), Mohamed Salah.

L’Egyptien, tenant du titre fait encore figure de grand favori, malgré une Coupe du monde 2018 en demi-teinte à cause d’une blessure à l’épaule. L’attaquant a certes démarré difficilement la saison. Mais il ne semble plus très loin du niveau exceptionnel affiché durant l’exercice 2017-2018.

Peu de changements chez les femmes, également

Chez les femmes, peu de changements également au sein du trio de tête. La double tenante du titre, la Nigériane Asisat Oshoala, est fidèle au rendez-vous, au côté de la Sud-Africaine Thembi Kgatlana. Seule évolution par rapport à 2017, la Camerounaise Gabrielle Onguéné cède sa place à une autre Nigériane, Francisca Ordega.

La lutte pour le trophée de Joueuse Africaine 2018 s’annonce serrée. Le Nigeria d’Oshoala et d’Ordega a été sacré champion d’Afrique, le 1er décembre à Accra. En revanche, Kgatlana a été finaliste de la CAN féminine 2018, meilleure buteuse et meilleure joueuse de ce tournoi…

Vous pouvez retrouver les finalistes pour les autres trophées, en cliquant ici

Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.