Avec un joli but de Mané, Liverpool garde la tête de la Premier League - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Avec un joli but de Mané, Liverpool garde la tête de la Premier League

media Sadio Mané ouvrant le score avec Liverpool contre Manchester United, le 16 décembre 2018 en Premier League. Carl Recine/Reuters

Face à son vieux rival Manchester United, Liverpool a aligné un sixième succès de rang en championnat dimanche (3-1). Les Reds, toujours invaincus en Premier League, l’ont emporté grâce notamment à un but du Sénégalais Sadio Mané. L’attaquant garde la tête froide, mais son club se présente bien comme un candidat des plus sérieux au titre de champion d'Angleterre. Une couronne après laquelle Liverpool court depuis 28 ans.

Samedi, le Liverpool FC avait provisoirement perdu sa place de leader de la Premier League, quand Manchester City s’était imposé sur la pelouse d’Everton (1-3). Ce dimanche, les hommes de Jürgen Klopp ont repris leur bien. Et de quelle manière. Dans l’ADN des Reds, il y a deux rivaux majeurs : Everton, l’autre club de la ville, et Manchester United, l’autre club historique et collectionneur de records en Angleterre. Et c’est justement face aux Mancuniens que Liverpool a brillé.

Un très joli premier but

Dans l’antre d’Anfield Road, ce sont les Scousers qui ont frappé les premiers. Le trident offensif Salah-Firmino-Mané était bien sûr de sortie pour ce choc de la 17e journée du championnat d’Angleterre. Des trois, c’est le Sénégalais qui s’est illustré. A la 24e minute, Sadio Mané a parfaitement lu la balle en cloche distillée par Fabinho. Le reste est aussi plaisant pour l’œil : un contrôle de la poitrine suivi d’une reprise instantanée du pied gauche de la part du Lion de la Teranga. Un enchaînement imparable pour David De Gea.

La joie du public a été douchée quelques minutes plus tard par l’égalisation de Jesse Lingaard, prompt à profiter d’une erreur du gardien Alisson Becker. Liverpool avait besoin d’une victoire pour reprendre à Manchester City la première place. Celle-ci s’est concrétisée en seconde période. Le Suisse Xherdan Shaqiri a remplacé le Guinéen Naby Keïta à la 70e. Un coaching gagnant : le nouvel entrant a d’abord redonné l’avantage aux Reds sur une action initiée par Sadio Mané (73e), puis il a fait le break (80e).

Xherdan Shariqi a inscrit un doublé lors de la victoire de Liverpool contre Manchester United, le 16 décembre 2018. Phil Noble/Reuters

Un record, la première place pour Liverpool… en attendant encore mieux

Forcément, à la lecture du scénario de ce classique de la Premier League, le héros désigné s’appelle Xherdan Shaqiri, « Supersub » (Super remplaçant) décisif face à des Red Devils désormais relégués à la 6e place et à huit points d’une place en Ligue Europa… et à onze points d’une place en Ligue des champions. Mais la prestation de Sadio Mané valait aussi le coup d’œil.

Après un début de saison canon, le Sénégalais a connu une petite baisse de régime dans son ratio buts. Sur les trois derniers mois, l’ex-joueur de Southampton, malgré un apport toujours précieux dans le jeu et quelques passes décisives, n’avait ainsi marqué que trois buts en 17 rencontres toutes compétitions confondues. Et il n’avait plus trouvé le chemin des filets depuis un mois et demi. Cette disette est terminée.

Avec sept réalisations en 15 matches de Premier League joués, Sadio Mané est sur des bases plus élevées que la saison dernière (10 buts en 29 matches de Premier League, mais aussi 10 buts en 13 matches de Ligue des champions). Avec lui et ses coéquipiers, Liverpool est en tête du championnat et vient d’établir son nouveau record d’invincibilité : 18 matches sans défaite en championnat. Le rêve d’un titre de champion d’Angleterre, qui fuit le club de la Mersey depuis 1990, ressurgit forcément. L’ambition est là, mais la mesure aussi. « C’est encore trop tôt pour parler de titre. Il reste beaucoup de matches. Il ne faut pas se mettre la pression », tempère Sadio Mané au micro de RMC Sport, ajoutant que « ça ne va pas être facile ». Toujours est-il qu’à presque mi-parcours, seul Manchester City est encore au contact (45 points pour Liverpool, 44 pour les Skyblues). Tottenham pointe à six longueurs, Chelsea à huit et Arsenal à onze. Le rêve est prématuré, mais il n’est pas interdit.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.