CAN 2019: l’Angola assomme le Burkina Faso à Luanda - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: l’Angola assomme le Burkina Faso à Luanda

media Bertrand Traoré et le Burkina mal embarqués dans la dernière ligne droite des éliminatoires de la CAN 2019. GABRIEL BOUYS / AFP

Troisième de la dernière CAN, le Burkina Faso est au bord de l’élimination après sa défaite en Angola (2-1) dimanche lors de la cinquième journée des éliminatoires dans le groupe I. A une journée de la fin, les Etalons n’ont plus leur destin en main.

Le Burkina, tête de série et favori du groupe I, n’a pas tenu son rang après 5 journées sur 6 dans ces éliminatoires. Les Etalons qui avaient entamé les qualifications avec une belle victoire à domicile sur l’Angola (3-1), ont enchaîné les résultats en dents-de-scie avec notamment deux défaites face à la Mauritanie (2-0) et donc l’Angola dimanche (2-1).

Pour faire plier les Etalons, les Palancas Negras (Antilopes noires) ont allié la jeunesse de Gelson Dala (22 ans) à l’expérience de Mateus Da Costa. Ce duo a fait très mal aux hommes de Paulo Duarte. Le capitaine et vétéran Mateus s’est offert un doublé sur deux passes décisives de son jeune coéquipier sur des actions quasiment identiques. Le premier but: Dala déborde côté droit et adresse un centre en retrait au point de penalty où surgit son capitaine qui bat Koffi (45+1). Le deuxième: le numéro 10 déborde côté gauche et met un centre au deuxième poteau, Mateus, encore lui, devance le latéral gauche pour doubler la mise (57e). Les Etalons sont K.O debout, mais vont réagir à la 69e pour réduire le score par Issoufou Dayo. Ils ne parviendront pas à égaliser et s’inclinent encore à l’extérieur où ils n’ont pu prendre qu’un point (Botswana) sur 9 possibles.

Deuxième de la poule avec deux points de retard sur le leader, la Mauritanie, avant cette cinquième journée, le Burkina est désormais troisième, avec deux points de retard sur l’Angola. Pour espérer se qualifier lors de la dernière journée, il lui faudra battre à domicile la Mauritanie par au moins trois buts d’écart et compter sur une contreperformance de l’Angola qui se rend au Botswana.

CAN 2019 : CALENDRIER, CLASSEMENTS ET RÉSULTATS DES ÉLIMINATOIRES


Paulo Duarte, sélectionneur de l’équipe du Burkina Faso, au micro de Georges Nsimba :

« On ne va pas masquer notre grande faiblesse… Il faut le dire : on n’a pas joué, on n’a pas eu de grandes idées. Surtout en première période. On n’a pas gagné de duels, individuellement. Cette situation nous a mis en difficulté. Et ça a motivé l’adversaire. »

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.