CAN 2019 : le Mali qualifié et le Gabon en péril - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019 : le Mali qualifié et le Gabon en péril

media Les Maliens lors de la CAN 2017. RFI / Pierre René-Worms

L’équipe du Mali s’est qualifiée pour la Coupe d’Afrique des nations 2019 (15 juin-13 juillet au Cameroun) en gagnant 1-0 à Libreville, ce 17 novembre 2018. Les Gabonais, eux, devront gagner au Burundi, lors de la dernière journée des éliminatoires, en mars, s’ils veulent disputer la CAN 2019.

L’équipe du Mali va disputer sa septième Coupe d’Afrique des nations d’affilée ! Les Maliens se sont en effet qualifiés pour la CAN 2019, ce 17 novembre 2018 à Libreville. Depuis la CAN 2002 à domicile, les « Aigles » n’ont ainsi manqué qu’une édition ; celle de 2006.

Les joueurs de Mohamed Magassouba ont décroché leur place pour la prochaine phase finale en allant gagner 1-0 au Gabon. Le but décisif a été inscrit par Moussa Doumbia dès la 11e minute, d’une reprise à bout portant. Le tout devant une forte communauté malienne aux anges, au Stade de l’amitié sino-gabonaise.

Les Gabonais devront gagner au Burundi

Les supporters des « Panthères » étaient en revanche furieux au vue de la terne prestation de leurs protégés. Le sélectionneur Daniel Cousin a paru sans solution, en l’absence de son attaquant-vedette Pierre-Emerick Aubameyang. Seul l’ailier Denis Bouanga s’est montré véritablement dangereux.

Il faudra donc beaucoup plus d’envie et d’imagination, en mars prochain, au Burundi, pour décrocher la qualification. Les Gabonais devront l’emporter sur le terrain des Burundais s’ils veulent rejoindre les Maliens à la CAN 2019.

CAN 2019 : CALENDRIER, CLASSEMENTS ET RÉSULTATS DES ÉLIMINATOIRES


Didier Ovono, gardien de but de l’équipe du Gabon, au micro de Fritz Koum :

« On a offert trop d’occasions de but aux Maliens. A l’avenir, il faudra éviter le fait de concéder autant d’occasions. Parce qu’au Burundi, si on en donne autant, les Burundais vont marquer, eux aussi. […] Aujourd’hui, la pression était sur nos épaules. On avait besoin de faire un résultat. Mais on n’a pas su l'obtenir. Mathématiquement, il y a encore une chance de se qualifier au Burundi. Toute l’équipe est consciente du fait qu’on n’a pas fait un bon match face au Mali et qu’il faudra donner bien plus au Burundi. »

Moussa Djenepo, attaquant de l’équipe du Mali, au micro de Fritz Koum :

« Depuis le début du stage de préparation, on s’était dit qu’il fallait venir chercher la qualification, ici, au Gabon. Dieu merci, on l’a décrochée. On est content. […] C’est le mental qui a fait la différence, ce soir. On est resté serein et soudé. »

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.