CAN 2019: une 4e visite d’inspection fatale ou favorable au Cameroun? - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2019: une 4e visite d’inspection fatale ou favorable au Cameroun?

media La stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. ALEXIS HUGUET / AFP

La quatrième mission d’inspection menée au Cameroun par la Confédération africaine de football (CAF) s’est achevée ce 15 novembre avec l’examen des infrastructures sportives de Douala. Au terme de la visite, aucune déclaration n’a été faite par les inspecteurs de la CAF. Le suspense reste donc total concernant le maintien ou pas du tournoi sur le sol camerounais. Une décision sera prise le 30 novembre à Accra.

La mission d’inspection conjointe Confédération africaine de football (CAF) – Fédération internationale de football (FIFA), conduite par le secrétaire général adjoint de la CAF Anthony Baffoe, a démarré les visites de chantiers le 11 novembre à Yaoundé, avec le complexe sportif d’Olembe (60.000 places) réalisé à 80%. La délégation y a inspecté la pépinière à gazon, les terrains d’entraînement et le stade principal à l’intérieur duquel la pose des chaises et de la toiture sont en cours.

La mission d’inspection a ensuite mis le cap, le 12 novembre, sur Garoua, dans le Nord du Cameroun, où se dérouleront les matches de la poule F. Au Stade Roumdé Adjia (30.000 places), les travaux, estimés à 60%, en sont à la phase de pose des gradins et de l’aménagement de l’aire de jeu. Les différents stades d’entraînement de la ville ont également été passés en revu.

A Bafoussam, le stade qui accueillera les rencontres est achevé depuis 2016. La mission d’inspection a passé au peigne fin les différents stades d’entraînement dont le taux de réalisation est de 55%. Elle a également visité les hôtels où logeront les équipes et les officiels. Le point d’ombre a été la voierie urbaine qui est très dégradée.

La visite s’est achevée par le site de Douala où les délégués ont inspecté le stade de 50.000 places, en cours de finition, ainsi que les différents stades d’entraînement.

Anthony Baffoe et ses services vont désormais dresser un bilan qui sera étudié par le Comité exécutif (ComEx) de la CAF, le 30 novembre à Accra. Le ComEx décidera alors s’il maintient ou pas sa confiance au Cameroun concernant la tenue de la phase finale, prévue du 15 juin au 13 juillet.

Avec notre correspondant au Cameroun, Joël Wadem,

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.