Ligue des champions: L’Espérance Tunis sacrée face à Al Ahly - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Ligue des champions: L’Espérance Tunis sacrée face à Al Ahly

media Le milieu offensif de l'Espérance Tunis, Saad Bguir, buteur en finale de la Ligue des champions 2018 face à Al Ahly. REUTERS/Zoubeir Souissi

L’Espérance Tunis a remporté la troisième Ligue des champions de son histoire, ce 9 novembre 2018 à Radès. Le club tunisien de football a battu son homologue égyptien d’Al Ahly 3-0 en finale retour de la coupe d’Afrique, alors qu’il avait perdu le match aller 1-3.

Après 1994 et 2011, voilà l’Espérance Tunis une troisième fois championne d’Afrique. Le club de football tunisien, qui s’était par ailleurs incliné quatre fois en finale de la Ligue des champions, a arraché l’édition 2018, face à Al Ahly.

Battus 1-3 à Alexandrie le 2 novembre, les Espérantistes ont tenté de laisser de côté les ondes négatives qui avaient parasité la finale aller. Face aux « Diables rouges » du Caire, en finale retour, ils ont ainsi affiché une saine agressivité et ont progressivement pris l'ascendant.

Saad Bguir, héros de l’Espérance

Mais c’est véritablement l’ouverture du score, signée Saad Bguir, juste avant la pause, qui les a libérés. Servi en retrait, le jeune milieu offensif a marqué d’une frappe en déséquilibre rageuse : 1-0, 45e+2.

Dominateurs dans le jeu, les Tunisois ont ensuite continué à mettre la pression sur leurs adversaires. Une supériorité concrétisée au score une seconde fois, toujours par Saad Bguir. A la 54e minute, ce dernier est seul à la réception d’un centre venu de la gauche. Il peut placer un coup de tête décroisé : 2-0.

Anice Badri scelle le sort de cette finale retour

Les 60.000 spectateurs du Stade olympique de Radès peuvent exulter. L’attaquant Anice Badri manque la balle du KO en tergiversant face à Mohamed El Shenawy, le portier d’Al Ahly (79e). Mais il se rattrape à la 86e d’une puissante frappe croisée : 3-0.

L'Espérance tient sa revanche et représentera l'Afrique lors de la Coupe du monde des clubs 2018 (12 au 22 décembre aux Emirats arabes unis).

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.