La statue en bronze de Mohamed Salah continue à faire le buzz - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

La statue en bronze de Mohamed Salah continue à faire le buzz

media L'Egyptien Mohamed Salah. Reuters/Paul Childs

Une statue en bronze de l'attaquant vedette de Liverpool Mohamed Salah, jugée difforme par des internautes, suscite la polémique et les sarcasmes depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux.

Mai Abdallah, jeune sculptrice égyptienne, ne s’attendait sans doute pas à ce qu’une de ses œuvres, présentée au Forum Mondial de la jeunesse organisé du 3 au 6 novembre à Charm el Cheikh, ne devienne la risée de la planète football. L’artiste, habituée, à caricaturer des personnalités, est devenue la cible des réseaux sociaux en présentant une statue de Mohamed Salah à l’esthétique discutable. Tête énorme, traits difformes, corps minuscule… Le footballeur égyptien y apparait volontairement méconnaissable.

Sa compatriote a toutefois dû se défendre en affirmant que l’originale, en plâtre, avait été recouverte de bronze par les organisateurs du Forum, sans explication de leur part. Mai Abdallah a, ces derniers jours, publié plusieurs clichés de son Salah plâtré et d’autres réalisations, pour appuyer ses dires. « Les commentaires négatifs ne m'ont pas déçu », a voulu relativiser la jeune femme, malgré un torrent de moqueries.

Pire que la statue de Cristiano Ronaldo ?

Et le caricaturé, qu'en pense-t-il ? Mohamed Salah a préféré rester sur sa réserve avant un match de Ligue des champions (perdu) avec Liverpool face à l’Etoile rouge Belgrade. Véritable icône en Egypte, l’attaquant âgé de 26 ans a son visage déjà affiché partout dans le pays.

Il n’est par ailleurs pas le premier footballeur à avoir droit à une effigie faisant polémique. La superstar Cristiano Ronaldo a aussi eu son portrait, installé à l’aéroport de Madère, au Portugal. Il ne s’agissait cependant pas d’une version volontairement déformée, dans ce cas-là…

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.