Eliminatoires CAN 2019: les Comores font encore souffrir le Maroc - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Eliminatoires CAN 2019: les Comores font encore souffrir le Maroc

media Khalid Boutaïb, l'attaquant marocain, buteur face aux Comores. Attila KISBENEDEK / AFP

Comme lors du match aller (1-0), il y a trois jours, le Maroc a encore eu des sueurs froides face aux Comores mais s’en est bien sorti, sans avoir recours à un arbitrage favorable. Le talent de Khaled Boutaïb et la « générosité » du gardien Ali Ahamada ont offert le point du match nul (2-2) aux Lions de l’Atlas. Les Marocains sont deuxièmes du groupe B derrière le Cameroun après quatre journées.

Pendant longtemps, les Comoriens ont crû qu’ils allaient prendre leur revanche sur le Maroc après un match aller (1-0) fini dans la colère et la frustration. Mais cela n’a duré que 53 minutes, avant l’égalisation de Khaled Boutaïb, et dans les derniers instants de la rencontre. Avant cette égalisation, les hommes d’Amir Abdou avaient presque tout bien fait. En commençant par une grosse entame de match pour étouffer les Lions de l’Atlas. Sur leur première véritable occasion, ils ouvrent le score par Mohamed El Fardou (9e) qui reprend du gauche un centre en retrait d’Ali Mohamed. Selemani aurait pu doubler la mise sur une superbe tentative de lob (23e), mais une parade de Mohamedi prive les Comoriens du deuxième but.

Le Cameroun, leader sans éclat

Ballotés en première période, les Marocains sont revenus des vestiaires plus entreprenants et plus incisifs. C’est donc logiquement que Boutaïb égalise avant que Nordin Amrabat profite d’une « passe décisive » de la part du gardien comorien, Ali Ahamada, pour donner l’avantage aux siens. Mais les « Cœlacanthes » ont trouver les ressources pour égaliser dans les dernières minutes par El Fardou (90+2) et faire douter encore les hommes de Hervé Renard.

C’est un point qui permet aux Comores de rester encore en vie dans ces éliminatoires, mais les « Cœlacanthes » savent qu’ils ont peut-être laissé passer leur chance définitivement dans cette double confrontation face au Maroc qui se rapproche de la CAN 2019. Les Lions de l’Atlas sont deuxièmes de la poule B* derrière le Cameroun, toujours leader, malgré son match nul (0-0) sans éclat sur la pelouse du Malawi.

 

 

*Le Cameroun, qualifié d’office pour la CAN 2019, dispute les matches du groupe B. Ses résultats seront toutefois comptabilisés dans le classement final. Seule l'équipe la mieux classée par rapport au Cameroun disputera la CAN 2019.

 

CAN 2019 : Calendrier et résultats des éliminatoires

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.