Eliminatoires CAN 2019: vainqueur du Liberia, le Congo-Brazzaville se replace - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Eliminatoires CAN 2019: vainqueur du Liberia, le Congo-Brazzaville se replace

media Le milieu de terrain Prince Oniangué, ici lors d'un match du Congo-Brazzaville face à la RDC, le 31 janvier 2015. Khaled Desouki/AFP

Le Congo-Brazzaville enregistre sa première victoire dans ces éliminatoires de la CAN 2019. A domicile, les Diables rouges ont battu le Liberia (3-1). Ils reviennent ainsi provisoirement à la hauteur du Zimbabwe et de la RDC en tête du groupe G. Le Liberia voit ses chances de jouer la prochaine CAN au Cameroun s'amenuiser encore.

Après une défaite face au voisin de RDC (3-1) en juin 2017 et un match nul concédé face au Zimbabwe (1-1) en septembre, le Congo avait besoin d'une victoire, à mi-parcours de ces éliminatoires de la CAN 2019. Et les Diables rouges ont obtenu le résultat dont ils avaient besoin de jeudi 11 octobre au stade Alphonse Massemba-Débat de Brazzaville, théâtre de la rencontre face au Liberia.

Les deux « Prince » du Congo mettent à terre le Liberia en seconde période

Sous les yeux de leurs supporters survoltés, les joueurs du sélectionneur brésilien Valdo ont pris les commandes du match dès la 15e minute de fort belle manière. Sur une contre-attaque rapidement menée, les Congolais ont ouvert le score grâce à Merveil Ndockyt le bien-nommé : sa reprise de volée parfaitement équilibrée dans la surface de réparation n'a pas laissé une seule chance au gardien Boison Wynney.

Les Lone Stars du Liberia ont réagi dès le début de la seconde période. A l'entrée de la surface, l'attaquant Sam Johnson a décoché une lourde frappe qui a mis groggy les fans du Congo-Brazzaville (47e). Dans les tribunes, le président libérien George Weah a apprécié. Mais le dernier mot est bien revenu aux locaux. Prince Ibara a déployé son 1,88m pour redonner l'avantage aux siens de la tête (62e). Puis, c'est le capitaine Prince Oniangué, lui aussi de la tête, qui a clôt les débats en fin de rencontre (90e).

Au classement du groupe G, le Congo-Brazzaville respire un peu mieux après ces premières victoires. Les Diables rouges occupent la 3e place avec 4 points (0 de différence de buts), à égalité provisoirement avec le Zimbabwe (+3) et la République démocratique du Congo (+2). La hiérarchie va toutefois bouger samedi 13 octobre avec la rencontre RDC-Zimbabwe. Avec un seul point (un match nul et deux défaites et une différence de buts de -5), le Liberia voit son rêve de jouer la prochaine CAN au Cameroun s'effriter. Les Lone Stars n'ont plus joué cette compétition depuis l'édition de 2002.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.