Siphiwe Tshabalala, ou le rêve européen sur le tard - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent

Les généraux et les leaders de la contestation au Soudan ont formé mardi un Conseil souverain de onze membres qui dirigera le pays au cours de sa transition de trois ans et trois mois vers un pouvoir civil.

Siphiwe Tshabalala, ou le rêve européen sur le tard

media La joie de Siphiwe Tshabalala après son but face au Mexique lors du Mondial 2010 en Afrique du Sud. AFP PHOTO / OMAR TORRES

Le club sud-africain de Kaizer Chiefs a annoncé le départ de son milieu de terrain offensif et capitaine emblématique Siphiwe Tshabalala pour la Turquie. Âgé de 33 ans, l’international sud-africain va rejoindre Erzurumspor, promu en Süper Lig cette saison. Un rêve se réalise pour le Bafana Bafana.

Une page se tourne du côté de Soweto, Siphiwe Tshabalala va désormais concrétiser un rêve qu’il porte en lui depuis plusieurs années.

Plusieurs fois, il avait été annoncé en Europe. Mais il n’avait jamais eu l’opportunité de venir. Siphiwe Tshabalala est avant tout ce gaucher talentueux qui portait les couleurs de Kaizer Chiefs depuis 2007. Il avait déjà fait partie du club lorsqu’il était dans la catégorie des juniors.

« Le plus beau but de ma carrière. »

Surtout, Tshabalala restera comme l’icône de tout un peuple après avoir marqué le premier but du Mondial 2010 dans son pays pour la première Coupe du monde sur le continent africain. L’enfant de Soweto est entré dans la légende d’une frappe fulgurante face au Mexique. L’attaquant des Bafana Bafana dira : « C’était le plus beau but et le match le plus spectaculaire de ma carrière. » Il venait de fêter sa 50e sélection dans le stade de Soccer City de Johannesburg.

« Il mérite ce qu’il lui arrive », avait alors commenté Carlos Alberto Parreira, technicien brésilien,  sélectionneur des Bafana Bafana à l’époque. Et d’ajouter : « Il travaille énormément, il donne beaucoup de lui-même. En trois mois de préparation, il n’a pas manqué une seule séance d’entraînement. Il vit le meilleur moment de sa carrière, il faut qu’il en profite. »

Un rêve européen

Technique et vif balle au pied, il sortait de l'ombre pour se faire une place aux côtés des deux footballeurs sud-africains les plus connus : Steven Pienaar et Teko Modise. « C'est vraiment un but spécial. Je suis persuadé que ce jour a changé ma vie », avait-il indiqué quelques jours plus tard.  

Tshabalala a la particularité d’avoir été le premier joueur de l'histoire de son pays à avoir porté le maillot des Bafana Bafana tout en évoluant à l'étage inférieur du football national, avec les Free State Stars. Interrogé sur son avenir pendant le Mondial 2010, Tshabalala n’avait fait pas mystère de ses ambitions. « Comme tous les gamins ici, j'ai toujours rêvé de jouer d'abord en première division sud-africaine, ensuite en Europe ».

En intégrant les Kaizer Chiefs, il avait réalisé la première partie de son rêve. La seconde arrive bien plus tard. Mais peu importe.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.