Egypte: clap de fin pour la légende Essam El-Hadary en sélection - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Egypte: clap de fin pour la légende Essam El-Hadary en sélection

media Essam El-Hadary lors du match Arabie saoudite-Egypte au Mondial en Russie, le 25 juin 2018 REUTERS/Darren Staples

Le gardien égyptien Essam El-Hadary a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale à l'âge de 45 ans. Au Mondial 2018 en Russie, il était devenu le plus vieux joueur de l'histoire de la Coupe du monde. El-Hadary a remporté quatre Coupe d'Afrique des nations avec l'Egypte.

Un monument du football africain tire sa révérence. Le légendaire gardien des Pharaons, Essam El-Hadary, vient d’annoncer sa retraite internationale à l’âge de 45 ans et après 159 sélections. Avec sa première cape en 1996, le portier égyptien était devenu en Russie, il y a quelques semaines, le joueur le plus âgé dans l’histoire du Mondial.

« Dieu m’a accordé tout ce dont j’ai rêvé avec notre équipe nationale »

Et malgré ses quatre titres en Coupe d’Afrique des nations, Essam El-Hadary n’avait jamais eu l’occasion de fouler une pelouse en Coupe du monde. L’Egypte ne s’était plus qualifiée en phase finale depuis 1990 et El-Hadary avait 17 ans à l’époque et des rêves plein la tête. Titularisé face à l’Arabie saoudite, Essam El-Hadary avait effacé la longévité du gardien colombien Faryd Mondragon (43 ans et 3 jours) atteint lors du Mondial 2014 au Brésil.

« Pour chaque début, il y a une fin, c’est la norme de la vie. Maintenant et après mûre réflexion, j’ai décidé de me retirer du football international », a expliqué le Pharaon sur Facebook. « Aujourd’hui, 22 ans, quatre mois et 12 jours après mes débuts avec l’Egypte, j’ai vu que c’est le moment le plus approprié pour raccrocher mes gants, après que Dieu m’a accordé tout ce dont j’ai rêvé avec notre équipe nationale bien-aimée pour rendre nos fans heureux », a-t-il ajouté.

La patience d’attendre son tour

Après la CAN 2010, l’Egypte avait connu une vraie descente aux enfers avant de revenir sur le devant de la scène avec une finale perdue face au Cameroun lors de la CAN 2017 au Gabon et surtout une qualification pour le Mondial 2018.

Essam El-Hadary a eu la patience d’attendre son tour. Il a souvent été barré par une autre légende, Nader El Sayed, et a dû patienter 10 ans avant de se voir désigné portier titulaire lors de la CAN 2006 que l’Egypte remporte à domicile.

A 22 ans, Essam El-Hadary avait signé avec l’Al-Ahly, club mythique du Caire, un bail de treize saisons qui se sont soldées par un palmarès incroyable : 20 titres, dont trois en Ligue des champions africaine et sept en championnat. Le Pharaon a attendu ses 35 ans pour tenter l’aventure en Europe. L’expérience en Suisse, au FC Sion, n’avait duré que le temps d’une saison (2008-2009).

A son retour, El-Hadary joue à Ismaily puis au Zamalek (2010-2011). Aujourd’hui, il figure de nouveau dans l’effectif d’Ismaily après un passage en Arabie saoudite. Pour combien de temps encore ?

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.