Mondial 2018: Argentine-Nigeria, l’acte 5 en Coupe du monde - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Mondial 2018: Argentine-Nigeria, l’acte 5 en Coupe du monde

media Lors du match Nigeria-Argentine de la Coupe du monde 2014. PEDRO UGARTE / AFP

Les équipes d’Argentine et du Nigeria vont s’affronter pour la cinquième fois en phase finale de Coupe du monde, à l’occasion de l’édition 2018 en Russie. Les quatre premières confrontations, en 1994, 2002, 2010 et 2014, avaient tourné à l’avantage des Argentins. Rappel.

De notre envoyé spécial à Saint-Pétersbourg,

Le Nigeria, c’est un peu la victime africaine préférée de l’Argentine en Coupe du monde de football. Hormis le Cameroun de François Omam-Biyik en 1990 (0-1) et de la Côte d’Ivoire de Didier Drogba en 2006 (2-1), les Argentins n’ont même pas connu d’autres adversaires du continent, en phase finale. Face aux « Super Eagles », ils se sont imposés en phase de groupes en 1994, 2002, 2010 et 2014. Parfois dans la douleur.

Acte 1 : 1994, la « der » de Maradona en Coupe du monde

A Boston, aux Etats-Unis, l’Albiceleste écarte le Nigeria 2-1 grâce à un doublé de Claudio Caniggia, qui s’est jeté sur un coup franc repoussé puis a enroulé une frappe dans la lucarne opposée. Les « Super Eagles » ont pourtant ouvert le score grâce un lob de l’attaquant Samson Siasia. Le monde du football ne le sait pas encore mais Diego Maradona, alors âgé de 33 ans, vient de disputer son dernier match en Coupe du monde en tant que joueur. Dans la foulée, « El Pibe de Oro » est éjecté du Mondial 1994 à cause d’un contrôle positif à l’éphédrine.

Acte 2 : 2002, une victoire pour rien

Nouveau succès étriqué pour « l’Albiceleste », 1-0. C’est Gabriel Batistuta qui trouve la faille de la tête sur un corner tiré par Juan Sebastian Veron. Les arabesques de Jay Jay Okocha n’auront pas suffi. Un succès pour l’Argentine qui ne lui épargnera pas le même sort que le Nigeria : une élimination dès le premier tour.

Acte 3 : 2010, un duel entre Messi et Enyeama

Encore une victoire 1-0. Encore un but de la tête, de Gabriel Heinze cette fois. Les Argentins vont finir premiers haut la main de leur groupe et les Nigérians derniers avec un petit point. La rencontre est marquée par plusieurs arrêts de grande classe de Vincent Enyeama face au prodige Lionel Messi. Diego Maradona est, lui, de retour en tant que sélectionneur.

Acte 4 : 2014, des buts et du spectacle

Les Argentins s’imposent 3-2 à l’issue d’une rencontre spectaculaire. Une défaite sans conséquence puisque les Nigérians vont se qualifier eux aussi. Les spectateurs de Porto Alegre se sont régalés. Ce que Lionel Messi n’avait pas réussi à faire en Afrique du Sud, il le réalise au Brésil avec une frappe sèche dès la 3e minute de cette cuvée 2014. Ahmed Musa lui répond quelques secondes plus tard avec une superbe frappe enroulée. Mais « la Pulga » se fend d’un doublé avec un coup franc éblouissant. Là aussi, Musa rétorque. Mais Marcos Rojo a le dernier mot sur un coup de tête décroisé.

Acte 5 : 2018, les Argentins dos au mur

La version 2018 du choc argentino-nigérian sera-t-elle aussi belle ? Les Argentins sont sous pression après un début de Coupe du monde raté (1-1 face à l’Islande, 0-3 face à la Croatie). Ils doivent gagner. Les « Super Eagles », eux, peuvent se contenter d’un nul si la Croatie bat l’Islande dans le même temps. L’heure de la revanche a-t-elle sonné pour le Nigeria ?

Coupe du monde 2018: calendrier, résultats et classements

Toute l'actualité de la Coupe du monde 2018
RFI

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.