Mondial 2018: la Tunisie a donné du fil à retordre à l'Espagne - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Mondial 2018: la Tunisie a donné du fil à retordre à l'Espagne

media L'Espagnol Iniesta a eu du mal à se défaire du marquage du Tunisien Ben Amor lors de l'amical du 9 juin 2018. Pierre-Philippe Marcou/AFP

La sélection tunisienne a longtemps accroché son homologue espagnole ce samedi 9 juin en amical. Ce n'est qu'en fin de rencontre que la Roja a trouvé la faille et marqué le seul but de ce dernier match de préparation au Mondial 2018 (1-0). Les Aigles de Carthage pourront regretter leurs occasions manquées.

Pas de victoire pour la Tunisie au terme de ses trois matches de préparation à la Coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet). Après les nuls face au Portugal (2-2 le 28 mai) et face à la Turquie (2-2 le 1er juin), les Aigles de Carthage se sont cette fois inclinés, ce samedi 9 juin, contre l'Espagne (1-0).

La Tunisie a craqué dans les cinq dernières minutes

A Krasnodar en Russie, les joueurs de Nabil Maaloul n'ont pas démérité. Au contraire, ils ont même sérieusement bousculé une sélection espagnole riche en talents mais étrangement hors du coup ce samedi soir. Dès la 12e minute, profitant d'une erreur de la défense espagnole, Ferjani Sassi a contraint David De Gea a une parade. Puis, Naïm Sliti a eu une superbe occasion, seul aux six mètres, mais sa reprise a manqué le cadre.

Si le sélectionneur Julen Lopetegui cherche encore qui aligner en attaque, la fin du match lui a peut-être donné de bons éléments de réponse. C'est le moment qu'ont choisi les entrants Diego Costa et Iago Aspas pour crucifier la Tunisie. Le premier a livré un excellent travail pour affoler la défense tunisienne et servir le second, dont la reprise puissante a pris Aymen Mathlouthi à contre-pied (84e) et offert la victoire aux siens.

L'Espagne est sûre de ses forces, mais elle devra quand même faire preuve de plus de sérieux lorsque la compétition commencera dans quelques jours, a fortiori dans le groupe B où elle fera face au Portugal, au Maroc et à l'Iran. La Tunisie n'est pas vraiment rassurée par ce résultat final. Mais avoir tenu la dragée haute à la Roja a peut-être donné confiance aux Tunisiens. Ils seraient bien avisés d'en faire usage face à l'Angleterre, leur premier adversaire du groupe G le 18 juin, avant la Belgique et le Panama.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.