Focus sur l’équipe de la Tunisie pour le Mondial 2018 - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Focus sur l’équipe de la Tunisie pour le Mondial 2018

media La joie des Aigles de Carthage après leur qualification pour le Mondial 2018 en Russie. FETHI BELAID / AFP

Absente des deux dernières éditions, la Tunisie est de retour au Mondial avec le sélectionneur Nabil Maâloul qui avait déjà été aux commandes en 2013. Les Aigles de Carthage qui seront en Russie sans leur attaquant vedette Youssef Msakni, blessé, pourront compter sur  l’expérimenté Wahbi Khazri.

Les 23 :

Gardien de but : Moez Hassan (L.B.Chateauroux/France), Aymen Mathlouthi (Al Batin/A.Saoudite), Farouk Ben Mustapha (Al Shabab/A. Saoudite).

Défenseurs : Hamdi Nagguez (Zamalek/Egypte), Dylan Bronn (La Gontoise/Belgique), Rami Bedoui (Etoile du Sahel), Yohan Benalouane (Leicester City/Angleterre), Syam Ben Youssef (Kasimpasa/Turquie), Yassine Meriah (CS Sfaxien), Oussama Haddadi (Dijon/France), Ali Maaloul (Al Ahly/Egypte)

Milieux de terrain : Elyes Skhiri (Montpellier/France), Mohamed Amine Ben Amor (Al Ahly/A.Saoudite), Ghaylène Chaalali (Espérance de Tunis), Ferjani Sassi (Annasr/A.Saoudite), Ahmed Khalil (Club Africain), Seifeddine Khaoui (Troyes/France), Wahbi Khazri (Rennes/France).

Attaquants : Fakhreddine Ben Youssef (Al Ittifak/A.Saoudite), Anice Badri (Espérance de Tunis), Bassem Srarfi (Nice/France), Naim Sliti (Dijon/France), Saber Khalifa (C.Africain).

L’équipe-type probable :

Mouez Hassen -  Syam Ben Youssef, Dylan Bronn, Yohan Benalouane, Ali Maaloul - Ellyes Skhiri, Ferjani Sassi - Naim Sliti, Saîf-Eddine Khaoui, Anice Badri - Wahbi Khazri

Comment ça joue : Avec l’arrivée de Nabil Maâloul, la Tunisie commence à prendre des risques sur le plan offensif sans oublier de défendre. Elle est toujours aussi intéressante sur les coups de pied arrêtés et possède un très gros mental avec des joueurs très déterminés. La Tunisie débute souvent ses rencontres dans un système classique de 4-4-2 qui peut évoluer en 4-2-3-1.

Le joueur-vedette : Prêté cette saison à Rennes par Sunderland, Wahbi Khazri a inscrit 9 buts et délivré deux passes décisives en 24 rencontres de Ligue 1 avec Rennes. Avec la Tunisie, il a joué les trois dernières CAN (2013, 2015, 2017), ce qui en fait un véritable cadre très apprécié par le vestiaire. Le milieu offensif a inscrit deux buts lors de la campagne des qualifications pour le Mondial. Comme avec Rennes, il pourrait être placé en pointe.

Le joueur-clé : Nabil Maâloul, le sélectionneur, va devoir faire sans un de ses joueurs-vedettes Youssef Msakni, forfait pour cause de blessure.  « On doit faire sans notre meilleur atout offensif, mais on ne va pas changer l’organisation de l’équipe. On gardera la même logique avec notamment Naïm Sliti qui peut faire l’affaire et jouer à gauche comme il le fait avec son club de Dijon », avance le sélectionneur. Naïm Sliti avait participé à la CAN 2017 au Gabon. Il avait inscrit deux buts face à l’Algérie et au Zimbabwe et s’était fendu d’une passe décisive.

Le sélectionneur : Après sa carrière de joueur, Nabil Maâloul a débuté comme entraîneur adjoint aux côtés de Roger Lemerre en 2004 lorsque l'équipe de Tunisie a remporté la CAN 2004 à domicile. Il a ensuite dirigé plusieurs clubs tunisiens avant de prendre les rênes de la sélection nationale en février 2013. Quelques mois plus tard, il présente sa démission après une défaite à domicile face au Cap-Vert qui élimine la Tunisie des qualifications pour le Mondial au Brésil. Il fait son retour avec les Aigles de Carthage en avril 2017. Sa mission : une qualification pour le Mondial 2018 et une pour la CAN 2019. Il a déjà réussi la moitié de son contrat.

La statistique : 2. Pour son tout premier match de Coupe du monde en 1978 en Argentine, la Tunisie a battu le Mexique (3-1). Depuis, les Aigles de Carthage sont à la recherche d’une deuxième victoire.

La préparation : Les Tunisiens sont parvenus à accrocher le Portugal, dépourvu de sa star Cristiano Ronaldo pour leur premier match amical. Menés rapidement 2-0, les Aigles de Carthage sont revenus au score grâce à Anice Badri (39e) puis à Fakhredine Ben Youssef (64e). Deux autres rencontres sont au programme : le 1er juin face à la Turquie (2-2) et contre l’Espagne le 9 juin. A noter que Wahbi Khazri n'a pas pris part aux deux premiers matches amicaux. Il est arrivé au rassemblement avec une blessure musculaire.

Les adversaires en Russie : Les Aigles de Carthage commenceront leur Mondial face à l’Angleterre (18 juin). Ils auront ensuite la Belgique (23 juin) et le Panama (28 juin) sur leur route. La Tunisie avait déjà affronté la Belgique lors de l’édition 2002 (1-1) et l’Angleterre en 1998 en France où ils s’étaient inclinés 2-0. « Je sais que la Belgique est supérieure et qu’elle pratique un beau football. Pour nous, le premier match face à l’Angleterre est décisif », confiait le sélectionneur à RFI au moment du tirage au sort.

Le passé en Coupe du monde : la Tunisie a déjà participé à quatre Coupes du monde sans jamais passer le premier tour.

Le moment où tout a changé : Les Aigles ne sont pas prêts d’oublier cette rencontre face à la RDC lors de la 4e journée des qualifications où ils ont été menés 2-0 grâce à des buts de Chancel Mbemba (10e) et Paul José Mpoku (47e). En seconde période, la Tunisie réduit le score avec Ben Amor (77e). Dans la foulée, les Congolais encaissent un deuxième but d’Anice Badri (78e). La qualification s’est sans aucun doute jouée à ce moment-là avec ce match nul (2-2)…

Coupe du monde 2018 : Calendrier, résultats et classements

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.