Une photo sème le trouble entre Mohamed Salah et la Fédération égyptienne - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Une photo sème le trouble entre Mohamed Salah et la Fédération égyptienne

media Mohamed Salah lors du match entre Liverpool et Stoke City, le 28 avril 2018. Phil Noble/Reuters

L'attaquant de Liverpool et des Pharaons est en colère vis-à-vis de sa fédération à cause d'une photo de lui affichée sur l'avion de la sélection nationale. Le problème repose sur une histoire de sponsoring. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a dû intervenir pour apaiser la situation.

A un mois et demi du début de la Coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet), où l'Egypte défiera la Russie, l'Uruguay et l'Arabie saoudite dans le groupe A, c'est une « affaire » qui embarrasse un peu les Pharaons. D'autant plus qu'elle concerne le symbole de cette équipe : Mohamed Salah, auteur d'une saison incroyable avec Liverpool.

Un conflit d'image et de sponsors

Très branché sur les réseaux sociaux, l'attaquant ultra-populaire dans son pays mais aussi en Europe s'est exprimé sur Twitter dimanche 29 avril. Mohamed Salah, qui a plus de 5 millions de followers sur le site, a fait part de sa colère vis-à-vis de la Fédération égyptienne de football.

« Malheureusement, la façon dont tout cela est géré est insultante. J'espérais que ça se réglerait de façon plus classe », a-t-il écrit. Le buteur fait référence à un conflit concernant son image.

L'explication : la Fédération égyptienne de football a apposé une photo de Mohamed Salah sur l'avion officiel de l'équipe nationale. Le joueur apparaît donc sur l'appareil à côté des sponsors des Pharaons... parmi lesquels l'opérateur de téléphonie We. Or, We est un concurrent direct de Vodafone, géant des télécommunications avec lequel Mohamed Salah a un contrat personnel.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports a dû intervenir pour régler le problème

Ce souci était déjà connu de toutes les parties. Dès le 20 avril, Ramy Abbas Issa, l'avocat de Mohamed Salah, avait écrit sur Twitter: « Nous avons un sérieux problème avec la Fédération égyptienne de football. » Le fait que le joueur prenne le relai a suscité beaucoup d'interrogations. D'ordinaire, l'attaquant se contente d'évoquer sur les réseaux sociaux son activité de joueur ou ses engagements humanitaires.

Le mécontentement de Salah, soutenu par de nombreux fans, est vite arrivé aux oreilles des autorités égyptiennes. Et, preuve de l'importance qu'a pris la star de Liverpool en Egypte, la réaction a été rapide et efficace. Le ministre égyptien de la Jeunesse et des Sports, Khaled Abd Elaziz, s'est engagé lui-même et a vite annoncé un « accord » avec Hany Abou Reda, président de la Fédération égyptienne de football.

Les demandes de Mohamed Salah ont été exécutées. « Nous serons à ses côtés pour appliquer tous les contrats qu'il a signés en Angleterre, afin qu'il ne soit pas exposé à des difficultés », a écrit Khaled Abd Elaziz sur Twitter, avant d'ajouter: « Mohamed Salah est un exemple de jeune Egyptien qui aime et est loyal à son pays. Il représente son pays en Europe de la meilleure façon possible. »

Une fin de saison en apothéose avant le Mondial ?

Voilà le joueur satisfait. « On nous a promis une solution et grâce à Dieu, le problème est sur le point d'être résolu », a-t-il twitté. Mohamed Salah, 25 ans, va donc pouvoir se concentrer sur les derniers gros objectifs de la saison avec Liverpool, avant de se tourner vers la première Coupe du monde de l'Egypte depuis celle de 1990.

L'Egyptien, grandiose le 24 avril contre la Roma (5-2), doit à nouveau jouer face aux Italiens - dont il a porté le maillot pendant deux saisons - mercredi 2 mai pour la demi-finale retour de la Ligue des champions. Déjà meilleur buteur africain de l'histoire de la C1 sur une saison et Joueur de l'année en Premier League, Mohamed Salah a aussi le trophée de meilleur buteur du championnat d'Angleterre à aller chercher. Avec 31 buts, il a déjà égalé les meilleures marques (Alan Shearer en 1995-1996, Cristiano Ronaldo en 2007-2008 et Luis Suarez en 2013-2014) et a de l'avance sur son poursuivant Harry Kane (26 buts).

Auteur de 43 buts toutes compétitions confondues, le Pharaon est aussi toujours en course pour aller chercher le record absolu de but sur une saison pour un joueur de Liverpool: 47 buts pour l'illustre Ian Rush en 1983-1984.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.