Ligue des champions: le roi Mohamed Salah est incroyable - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Ligue des champions: le roi Mohamed Salah est incroyable

media Mohamed Salah a marqué deux buts avec Liverpool contre la Roma, son ancien club, le 24 avril 2018. Phil Noble/Reuters

Deux buts superbes et deux passes décisives pour Mohamed Salah en demi-finale aller de la Ligue des champions Liverpool-Roma (5-2) ce 24 avril ! L'Egyptien, une nouvelle fois stratosphérique, marche sur l’eau cette saison. Le Sénégalais Sadio Mané a aussi participé au festival avec un but.

Et dire qu’en juillet 2017, le propriétaire de Liverpool se demandait si Mohamed Salah n’avait pas été acheté trop cher… Aujourd’hui, plus personne ne s’inquiète. Au contraire, recruter l’Egyptien pour « seulement » 42 millions d’euros ressemble à une affaire tant le joueur fait sensation depuis son arrivée sur les bords de la Mersey. Ce n’est pas l’AS Roma qui dira le contraire. Encore plus après la prestation géniale de son ancien joueur ce mardi 24 avril…

Encore deux buts venus d'un autre monde

A Anfield Road, les Italiens ont été balayé pour l’ouragan Salah en demi-finale aller de la Ligue des champions (5-2). Opposé à son ancienne équipe, dont il a porté le maillot pendant deux saisons de haute volée, l’Egyptien a été sans pitié, mais pas sans cœur. Parce qu’il est respectueux de ses anciennes couleurs et parce qu’il sait que les supporters de la Roma l’aimaient beaucoup, il n’a pas fêté ses buts. Pourtant, quels chefs d'œuvre encore…

Le premier est arrivé à la 36e minute. Signe d’un joueur en pleine confiance, Mohamed Salah a déclenché un splendide tir enroulé qui a terminé sa course dans la lucarne d’Alisson… à l’aveuglette. Les yeux rivés sur le ballon, le Scouser a trouvé l’angle le plus parfait possible.

Le « Pharaon » a marqué son second but juste avant la pause. Au départ de l’action, il en a été à la conclusion. Face au grand gardien romain, Mohamed Salah a caressé le cuir pour faire le break d’un petit ballon piqué. Absolument superbe.

Mané marque encore, Salah fond sur Rush

Le show a repris après les 15 minutes de pause réglementaire. Intouchable, le Joueur africain de l'année 2017 est entré dans la surface et a donné à Sadio Mané le but du 3-0 (56e). Pas inspiré en première période, le Sénégalais n’a pas manqué sa cible cette fois. Le Lion est, plus que jamais, un membre incontournable de cette équipe.

Salah, l’homme à tout faire de Liverpool, a terminé son récital en donnant une nouvelle passe décisive, cette fois à Roberto Firmino (61e). Après un nouveau but du Brésilien, Mohamed Salah a été remplacé par Danny Ings pour le dernier quart d’heure. Il a eu droit à une ovation de la part des supporters des Reds, fous de leur joyau. A noter que sa sortie a coïncidé avec le réveil de la Louve, qui a marqué deux fois dans les dix dernières minutes.

Dimanche, Mohamed Salah recevait assez logiquement le prix du Joueur de la saison de Premier League. 48 heures après, le voilà qui reprend son rythme infernal. Les chiffres s’affolent : le « Pharaon » en est à 43 buts marqués en 47 rencontres cette saison. Plus que jamais, le record de l’illustre Ian Rush (47 buts sur une seule saison avec Liverpool) est menacé.

Est-il seulement possible de stopper ce Salah ?

Le trio Salah-Firmino-Mané dévaste tout sur son passage. C’est la première fois dans l’histoire de la Ligue des champions que trois joueurs d’une même équipe marquent plus de 8 buts chacun (8 pour Mané, 10 pour Salah et 10 pour Firmino).

Dans ce trident, l’astre le plus brillant vient d’Egypte. Les chiffres, renversants, ne font pas tout. Chez Mohamed Salah, il y a aussi ces buts géniaux et cette impression qu’en ce moment, rien ne semble en mesure de l’arrêter. Alors, une nouvelle fois, on se pose la question : mais jusqu’où ira ce phénomène ?

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.