Amicaux: deux Mondialistes africains s'imposent, deux autres s'inclinent - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Amicaux: deux Mondialistes africains s'imposent, deux autres s'inclinent

media Wahbi Khazri a inscrit le but de la victoire de la Tunisie en amical contre le Costa Rica le 27 mars 2018. Eric Gaillard/Reuters

Résultats contrastés pour les cinq nations africaines qualifiées pour la prochaine Coupe du monde, qui jouaient toutes en amical ce mardi 27 mars. Si la Tunisie et le Maroc se sont imposés face au Costa Rica et contre l'Ouzbékistan, le Nigeria et l'Egypte, en revanche, ont perdu face à la Serbie et face à la Grèce. Le Sénégal, de son côté, a fait match nul contre la Bosnie-Herzégovine.

Le Sénégal neutralisé par la Bosnie

Au Havre, les Lions sénégalais ont fait match nul avec la Bosnie-Herzégovine. Aliou Cissé a profité de cette rencontre amicale pour tester à nouveau son système en 3-5-2. Le résultat n'a pas été très probant. Retrouvez notre résumé détaillé.

La Tunisie séduit face au Costa Rica

Belle victoire pour les Aigles de Carthage à Nice. Face au Costa Rica, l'un des trois pays d'Amérique du nord et d'Amérique centrale qualifié pour la Coupe du monde 2018 (avec le Mexique et le Panama), la Tunisie a enregistré un second succès d'affilée après celui contre l'Iran. Et les Américains se sont inclinés, comme les Iraniens, sur le score de 1-0. C'est le capitaine et l'homme en forme Wahbi Khazri qui a fait la différence.

Déjà essentiel contre l'Iran, le joueur du Stade Rennais, à nouveau aligné en pointe, a marqué le seul but du match. Bien lancé en profondeur, Khazri a éliminé son vis-à-vis et a trouvé le chemin des filets d'une petite pichenette (36e) devant Keylor Navas, le gardien costaricien du Real Madrid. La Tunisie avait fière allure ce mardi 27 mars. Seule ombre au tableau: l'envahissement de terrain sans heurt par des supporters tunisiens en fin de match.

L'Egypte battue par la Grèce

Seconde défaite de rang pour l'Egypte. Battue sur le fil le 23 mars par le Portugal de l'intenable Cristiano Ronaldo (2-1), la sélection égyptienne a de nouveau cédé face à une sélection européenne, à savoir la Grèce, ce mardi 27 mars à Zurich.

L'unique but du match a été inscrit par Nikolaos Karelis d'une tête smashée imparable (29e). Hector Cuper avait choisi de faire tourner son effectif face aux Grecs. Mohamed Salah, le métronome des Pharaons, n'a ainsi pas quitté le banc des remplaçants. Ahmed Hegazy, Ahmed Hassan et Trezeguet étaient aussi remplaçants au coup d'envoi.

Le Maroc trop fort pour l'Ouzbékistan

Hervé Renard a eu tout le loisir de procéder au turn-over qu'il avait promis. Son Maroc a poursuivi sa bonne série en dessinant très vite les contours d'une nouvelle victoire, la cinquième d'affilée, cette fois contre l'Ouzbékistan (2-0). Les Lions de l'Atlas n'ont pas tremblé chez eux à Casablanca.

Il n'a fallu que quatre minutes pour qu'Ayoub El Kaabi, la nouvelle star du foot marocain, n'ouvre son compteur en reprenant un centre  dans les six mètres. Le feu follet qui a mené le Maroc jusqu'à la victoire au dernier CHAN commence sur les chapeaux de roue avec les A. Manuel Da Costa a fait le break juste avant la pause (43e) d'une tête sur corner. Tout continue d'aller bien pour le Maroc.

Le Nigeria impuissant contre la Serbie

Un sur deux pour le Nigeria. Vainqueurs de la Pologne le 23 mars, les Super Eagles ont cette fois été battus par la Serbie ce 27 mars dans ce second match amical (0-2), disputé cette fois en Angleterre au Hive Stadium de Londres. A la pause, les Nigérians tenaient pourtant le nul face aux Serbes.

Mais en seconde période, le buteur Aleksandar Mitrovic, qui évoluait presque à domicile (il joue à Fulham, l'un des nombreux clubs londoniens), a fait plier les joueurs du sélectionneur Gernot Rohr, qui avait profité de ce match pour faire tourner son effectif après la pause. Le n°9 serbe a d'abord profité du manque de mordant des défenseurs pour ouvrir le score (68e). Puis, la vitesse du jeu des Serbes lui a permis de s'offrir un doublé (81e).

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.