CHAN 2018: le Congo bat le Cameroun - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CHAN 2018: le Congo bat le Cameroun

media Le Cameroun s'est créé plusieurs occasions face au Congo, le 16 janvier 2018. Photo: Pierre René-Worms /RFI

Le Congo, qui n’a pas démontré grand-chose face au Cameroun en seconde période, a remporté son premier match du CHAN 2018, mardi 16 janvier, grâce à un penalty signé Junior Makiesse, attaquant de l'AC Léopards de Dolisie. Les Diables rouges prennent donc la tête du groupe D après cette victoire à Agadir.

Agadir, envoyé spécial

« Nous n’avons pas beaucoup d’idée sur le Cameroun, cela va se passer sur le terrain », avançait la veille du match le coach Barthélemy Ngatsono. Et pourtant, sur la pelouse d’Agadir, le public clairsemé du stade n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent de la part des Diables rouges. C’est à la faveur d’un penalty tiré par Junior Makiesse Mouzita après une faute du gardien camerounais que le Congo a eu une de ses uniques occasions d’ouvrir le score (72e).  

Barel Mouko, portier congolais, n'a pas tremblé

Les Camerounais auront été les plus entreprenants et les plus dangereux. S’ils ont attendu la 29e minute pour se mettre en valeur, avec un premier tir vers le but du milieu Patrick Moukoko Moussombo, les Lions ont fini par mettre le feu, après une première période assez calme.

Il aura fallu attendre la 42e minute pour voir une nouvelle action des Lions, toujours avec Moussombo qui récidive deux minutes plus tard. L’attaquant du club de la Colombe du Dja et Lobo aura fait trembler Barel Mouko, le portier congolais, ancien joueur de Lille. Juste avant la pause, le capitaine des Lions, Junior Awono, tente une frappe de loin.

En seconde période, malgré une domination des Lions et une tentative à la 51e minute de Black Williams Ngoundo Kouoh Bile, le Cameroun ne trouve pas la faille. Barel Mouko pare à nouveau un tir puissant de Patrick Moukoko Moussombo (60e). Une minute plus tard, les hommes de Rigobert Song sont presque à deux doigts d’ouvrir enfin le score. Le ballon touche la transversale après un tir de Willy Namedji et rebondit à nouveau, cette fois sur le poteau droit après une reprise de Pangop Frantz.

Le Congo, sorti par le Cameroun il y a deux ans en éliminatoires, a eu sa revanche. Les Diables rouges, qui ont écarté la RDC lors des phases éliminatoires, prennent la tête du groupe D.


La réaction de Barel Mouko, gardien de but et capitaine du Congo

« Il fallait être présent aux moments opportuns, et je l’ai été. On savait tous qu’en face de nous il y a avait de la qualité. Il fallait être juste, précis et propre. C’était dur, mais nous avons fait le job. Nous avons fait vingt-cinq bonnes premières minutes bien et ensuite nous avons reculé. Les Camerounais ont bien entamé leur deuxième mi-temps et nous avons eu le penalty. Ensuite on a serré, on savait que cela pouvait se jouer sur des petits détails. A la moindre erreur, on aurait payé cash. Il fallait que l’on reste solide défensivement. C’est un bon résultat, mais rien n’est fait. Il va falloir améliorer beaucoup de choses. Nous n’avons pas été souvent devant le but. Il va falloir être plus agressif. Le positif, c’est d’avoir désormais un peu moins de pression pour la prochaine rencontre. Le mental fera la différence entre pas mal de nations. »

La réaction de Patrick Moukoko Moussombo, attaquant du Cameroun

« C’est le football ! On domine une grande partie du match et à la fin… Nous n’avons pas su concrétiser et eux, la seule occasion qu’ils ont eu c’est le penalty. Maintenant, on va se remettre au travail pour revenir plus fort. Il n’y pas de déception, il nous reste encore deux matches. Nous devons croire en nous. Nous avons débuté la rencontre timidement et c’est en fin de première période que nous nous sommes réveillés. Nous n’avons pas démérité. Nous allons nous concentrer pour la suite. »

Regarder sur rfi.fr : Les Diables rouges du Congo-B matent les Lions indomptables du Cameroun

Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.