CHAN 2018: le Maroc s’impose nettement face à la Mauritanie - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CHAN 2018: le Maroc s’impose nettement face à la Mauritanie

media Le Maroc s'est imposé 4-0 face à la Mauritanie. Photo: CAF

Malgré une équipe en manque d’inspiration en première période, le Maroc s’est imposé 4-0 face à la Mauritanie en ouverture du CHAN 2018, samedi 13 janvier. Ayoub El Kaabi, Ismael El Haddad et Achraf Bencharki sont les trois buteurs de la soirée.

De notre envoyé spécial à Casalanca,

« Il va falloir gravir la montagne », disait Corentin Martins, le sélectionneur de la Mauritanie. A Casablanca, pour le match d’ouverture du CHAN 2018, face au Maroc, les Mourabitounes avaient fort à faire.

Pourtant, l’occasion pour Jamal Sellami et ses poulains de profiter du réveil du football national marocain s’est largement fait attendre.

Alors que la Mauritanie souffre, les Lions de l’Atlas sont en mal d’inspiration. Au bout de trente minutes de jeu, aucun tir cadré en vue.

Score nul à la pause

En difficulté dès les premières minutes, la Mauritanie choisie une défense à cinq. Sidi Mohamed Bilal sort un ballon dans la surface de réparation (6e) et Lemrabott El Hacen sauve un centre de Zakaria Hadraf deux minutes plus tard.

Pour l’ensemble de ses précédentes participations au CHAN, le Maroc avait largement déçu. Avec un quart de finale comme meilleur résultat, les Lions de l’Atlas espèrent aujourd’hui faire mieux pour ce CHAN à domicile. Surtout lorsque l’on songe à cette année 2017 magnifique : une qualification pour la prochaine Coupe du monde en Russie et une victoire du Wydad Athletic Club en Ligue des champions africaine.

Un coup franc tiré des 18 mètres par Mohamed Nahiri aurait pu permettre l’ouverture du score des Marocains,  le ballon passe juste au-dessus de la transversale (32e). A la pause, le score nul ne reflète pas la supériorité du Maroc (0-0).

Cerise sur le gâteau, en plus de ne pas avoir encore cédé, la Mauritanie, qui a pourtant largement manqué d'intensité dans les duels et de justesse dans les transmissions, tétanise le stade après une frappe puissante de Lemrabott (42e).

Ayoub El Kaabi réveille le stade de Casablanca

Au retour des vestiaires, le Maroc pousse : Salaheddine Saidi envoie un tir cadré repoussé par une claquette du gardien. Le joueur du WAC bute une nouvelle fois sur Souleimmane Brahim (61e). Finalement, Ayoub El Kaabi trouve la solution à la 66e minute d’un plat du pied.

Logiquement, le Maroc s’est imposé et le public du stade de Casablanca a finalement exulté après le deuxième but signé Ismael El Haddad (72e). Mais ce fut assez laborieux face à une Mauritanie qui n’avait rien à perdre, même si Ayoub El Kaabi a réussi un doublé (80e).

Dans le temps additionnel, Achraf Bencharki, entré à la 75e minute, star du WAC, signe finalement l’efficacité du Maroc avec un quatrième but d’un extérieur du gauche (90e + 2). De quoi rassurer le pays organisateur pour ce début de compétition.


La réaction de Salheddine Saidi, joueur du Maroc, milieu du WAC :

« J’ai raté deux buts ce soir (rires) ! On s’est créé des occasions en première période mais la chance n’était pas avec nous. Nous sommes revenus plus concentrés et nous avons enfin concrétisé ? L’essentiel reste cette première victoire et j’espère que nous allons continuer comme cela. Jouer à domicile devant son public lors d’un premier match, c’est toujours compliqué. Il y a eu un peu d’appréhension. »

La réaction d’Abdoulaye Gaye, joueur mauritanien, milieu du FC Nouadhibou :

« Les Marocains ont très bien géré la rencontre. En deuxième période, nous avons manqué de concentration. C’était un match difficile, on a craqué. Je crois que physiquement, il nous manquait quelque chose. Le championnat du Maroc est supérieur au notre. Mais il nous reste encore deux rencontres pour nous qualifier. C’était beau de joueur un match d’ouverture. Il faudra gagner face au Soudan. Nous avons beaucoup progressé mais il nous reste encore pas mal de chose à apprendre ! Ce CHAN c’est une belle  expérience. Je sais que le peuple mauritanien attend beaucoup de nous. »

CAN 2018 : CALENDRIER ET RÉSULTATS

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.