De Pogba à Drogba, les footballeurs s'indignent contre l'esclavage en Libye - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

De Pogba à Drogba, les footballeurs s'indignent contre l'esclavage en Libye

media Le joueur Paul Pogba. Action Images via Reuters

A la suite d’un reportage de CNN sur l’esclavage des migrants en Libye, plusieurs joueurs ont marqué leur solidarité sur et en dehors des terrains ce week-end. Comme Didier Drogba et Serge Aurier qui se sont exprimés sur les réseaux sociaux ou Cheick Doukouré sur le terrain.

Ce week-end, plusieurs joueurs africains ou d'origine africaine ont manifesté leur indignation après le documentaire-choc de CNN sur des cas d'esclavages de migrants en Libye. Sur les images, des migrants en provenance d'Afrique sub-saharienne sont vendus par des passeurs.

«Honte à ceux qui traitent ainsi leurs frères humains !»

« Tous pour la liberté, stop l'esclavage en Libye », a par exemple écrit l'Ivoirien Serge Aurier sur Instagram, tandis que le Français Geoffrey Kondogbia (Valence), dont les parents sont originaires de Centrafrique, a dévoilé un T-shirt « Hors football, je ne suis pas à vendre ».

Didier Drogba a quant à lui appelé « les autorités libyennes à stopper ces actes d’une barbarie qui laisse sans voix et censés être révolus ! ». Et d’ajouter : « Honte à ceux qui traitent ainsi leurs frères humains ! » « Partagez sur vos réseaux, manifestez jusqu’à ce que ce cauchemars cesse!! », écrit encore l’ancien joueur de Chelsea.

Son ancien coéquipier avec les Eléphants, Barry Copa, a déclaré : « Je me suis levé ce matin et suis très choqué de voir que des êtres humains vendus comme du bétail au 21e siècle. Comment cela est-il possible? »

Le milieu de terrain Cheick Doukouré, né à Abidjan, a rappelé ce grave problème après avoir inscrit le premier but face à Las Palmas à l'Estadio Gran Canaraia. Il s'est dirigé en courant vers les caméras en croisant les bras. Il a ainsi demandé la liberté pour tous ceux qui sont captifs.

«Ne regardons pas ailleurs, ouvrons les yeux !»

Paul Pogba, international français dont le frère Florentin joue pour la Guinée Conakry, a lui aussi soutenu les migrants en Libye en célébrant son but avec Manchester United comme s’il était menotté. « Mes prières vont à ceux qui souffrent de l’esclavage en Libye », a commenté l’ancien joueur de la Juventus Turin su les réseaux sociaux.

« Nous, sportifs de haut niveau, on nous demande à juste titre de ne pas mélanger « sport & politique », mais il ne s’agit pas là de politique, mais d’HUMANITÉ ! Ne regardons pas ailleurs, ouvrons les yeux ! #Libye », écrit le défenseur central de Caen en Ligue 1, Alexander Djiku.

« Hier j’ai eu la chance de marquer pour mon équipe, défaite ou victoire je dois dire que mon esprit et mes sentiments étaient en Lybie et à Paris avec vous qui avez marché contre cette abomination qu’est l’esclavage. Les yeux fermés et le poing levé c’est de cette manière que j’ai voulu célébrer ce but. Mon cœur à mal, l’homme noir n’est pas une valeur marchande. Quand est-ce que l’on arrêtera de souffrir..... », a réagi l’international français Bafétimbi Gomis, attaquant au Galatasaray SK en Turquie, dont les parents sont nés au sénégal.

En Libye, non loin de Tripoli, des migrants sont vendus aux enchères comme esclaves pour environ 1 200 dinars libyens, soit près de 700 euros.

Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.