Un stage et un match amical sur le sol français pour Madagascar - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Un stage et un match amical sur le sol français pour Madagascar

media L'équipe nationale de Madagascar présente lors du stage en France, le 8 novembre 2017. Photo: Gasy Foot

L’équipe nationale de Madagascar est en France pour un stage et un match amical face aux Comores le 11 novembre à Saint-Leu-la-Forêt. Pour la première fois, les Barea joueront une rencontre FIFA dans l’hexagone. Seuls les joueurs expatriés participent à ce rassemblement qui permettra entre autres d’intégrer six nouveaux éléments. Reportage.

Le soleil a fait faux bon et le froid s’est installé sur la région parisienne. Mais rien n’empêchera l’équipe de Madagascar d’avoir le sourire ce mercredi 8 novembre au matin lors d’un entraînement à Châtenay-Malabry. Pour la première fois, les Barea vont disputer un match FIFA sur le sol français. Ce sera face aux Comores en amical.

Dans une ambiance détendue, les joueurs expatriés, venus de France, Arabie saoudite, Belgique, Algérie, Suisse, Bulgarie sont au travail depuis mardi et vont s’astreindre à sept séances d’ici la rencontre. De quoi travailler les automatismes, mais aussi intégrer les petits nouveaux. Depuis l’annonce d’une Coupe d’Afrique des nations à 24 dès 2019, Madagascar sait qu’elle a cette fois la possibilité de se qualifier pour la phase finale pour la première fois de son histoire. Un rêve qui pourrait bien devenir réalité. Une victoire au Soudan en juin dernier pour la première journée de qualification leur a donné des ailes. Et tous comptent bien ne pas s’arrêter en si bon chemin. L'équipe pointe à la deuxième place du son groupe derrière les Lions de la Teranga.

« Madagascar mérite de jouer une grande compétition comme la CAN »

« C’est un rassemblement nécessaire et je remercie la fédération et les organisateurs du match », tient à souligner l’entraîneur Nicolas Dupuis qui insiste sur le fait que le groupe doit « apprendre à se connaître ». « Je le dis depuis plusieurs mois, Madagascar mérite de jouer une grande compétition comme la CAN. Je sais que rien n’est acquis d’avance, mais une CAN à 24 c’est évidemment une chance supplémentaire », explique le coach.

En mars prochain, les Barea recevront le Sénégal pour la deuxième journée des éliminatoires. Ensuite, ce sera la Guinée équatoriale en septembre sur une rencontre aller-retour (3e et 4e journée), un moment certainement « décisif » comme le souligne Nicolas Dupuis. La fédération devrait en décembre prochain organiser un stage et une rencontre amicale au pays pour les locaux.

En attendant, Nicolas Dupuis se réjouit du retour d’Anicet Abel un peu en froid avec la fédération ces derniers temps. « Il a une deuxième chance avec nous et je le trouve totalement investi », reconnaît-il. Le joueur du PFC Ludogorets en Bulgarie est quant à lui « heureux » de retrouver le maillot de la sélection nationale. « Ça me fait toujours quelque chose de représenter mon pays. Nous avons de bons joueurs et notre objectif est de bien préparer ce match qui sera important pour la suite. Il faut que l’on trouve des automatismes dans les trois ou quatre mois qui arrivent. C’est compliqué de jouer en sélection, mais nous sommes des professionnels », raconte le natif d’Antananarivo.

« Il y a une super ambiance, et l’objectif de la CAN nous motive tous »

« Nous sommes bien contents de nous revoir. Il y a une bonne ambiance et c’est important pour la cohésion du groupe. Il fallait aussi intégrer de nouveaux joueurs et c’est l’occasion. On y a arrivera que soudés ! C’est le plus important dans un sport collectif », exprime de son côté Faneva Andriatsima, joueur du FC Sochaux en Ligue 2.

Et dans la série des petits nouveaux, il y a Marco Ilaimaharitra, 21 ans, milieu de terrain en Belgique au Sporting Charleroi. Celui qui a été formé en Alsace à Mulhouse se dit « fier et heureux » de se retrouver là pour son premier rassemblement. « Ce n’était pas la première fois qu’il me sollicitait, explique-t-il. J’ai pesé le pour et le contre et j’en ai discuté avec mes parents. Sachant que cela les rendrait fiers de moi, j’ai foncé ! Il y a une super ambiance, et l’objectif de la CAN nous motive tous ».

En attendant, il y en a un autre qui a foncé, mais à la maternité. Un coup de fil en plein entraînement lui annonçait que son épouse était sur le point d'accoucher. « Je file, c’est un garçon et il sera footballeur », lâche-t-il à la cantonade. La relève du football malgache serait-elle déjà là ?


Le coup d'envoi de la rencontre amicale entre Madagascar et les Comores sera donné à 14h00 TU au stade municipal de Saint-Leu-La-Forêt dans le Val d'Oise.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.