Ligue des champions: finale inédite entre Wydad Casablanca et Al Ahly du Caire - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Ligue des champions: finale inédite entre Wydad Casablanca et Al Ahly du Caire

media Le Wydad Casablanca le 29 septembre 2017 lors de la demi-finale aller de la Ligue des champions face à l'USM Alger. RYAD KRAMDI / AFP

La finale de la Ligue des Champions opposera le club egyptien d'Al Ahly recordman des victoires dans cette compétition au Wydad de Casablanca. Les Egyptiens ont laminé les Tunisiens de l'Etoile Sportive au match retour (6-2) tandis que les Marocains se sont imposé 3-1 face à l’USM Alger dans un match très tendu.

(Avec Ndiassé SAMBE)

Après le match nul 0-0 à Alger lors de la demi-finale aller, le Wydad Casablanca n’avait pas le choix, il lui fallait ou victoire ou rien. Les Marocains sont donc rentrés dans le match de la meilleure des manières en dominant largement les 30 premières minutes du match. Une domination qui s’est traduite par un but de Walid Karti à la 26e.

Dès lors éliminé, l’USM Alger s’est ressaisi et s'est montré plus dangereux en se procurant plusieurs occasions qui auraient pu leur permettre de revenir dans le match. Au retour des vestiaires, leurs espoirs seront cependant vite douchés par le deuxième but des Marocains d'un coup de tête d’Achraf Bencharki qui était à la retombée d’un coup-franc bien tiré.

L’expulsion qui aurait pu tout faire basculer

La qualification semblait alors acquise pour les Casablancais mais l’expulsion du défenseur Amine Atouchi à la 55e minute de jeu suite à un second carton jaune a failli tout faire basculer. Dix minutes plus tard, l’USM Alger, beaucoup plus pressant et en supériorité numérique, inscrit le but du 2-1 par Ayoub Abdellaoui.

A un petit but de la qualification, les Algériens ont alors tout joué pour l’attaque dans les trente dernières minutes de jeu. Une tactique toute proche de s’avérer payante, mais c’est une fois de plus Achraf Bencharki qui a mis fin au rêve de l’USM. Dans un contre bien mené, l’attaquant de 23 ans, suivi par plusieurs clubs européens, a envoyé le ballon sous la barre du gardien algérois, Mohammed Zemmamouche, pour inscrire un doublé et propulser son club en fin de la Ligue des champions.

Al Ahly sans pitié

Finaliste déçu en 2015, le Wydad tentera ainsi de décrocher son deuxième titre continental après celui obtenu en 1992 face à Al Ahly, le spécialiste, 8 victoires en 9 finales.

Le club égyptien, battu à l'aller par l'Etoile du Sahel, a complétement submergé les Tunisiens au retour avec un cinglant 6-1. Le club, huit fois vainqueur de la Ligue des champions, a vite rattrapé son retard dès la 2e minute avec un but de son défenseur... Ali Maaloul. A la pause, les Egyptiens menaient déjà par 3-0. Malgré la réduction du score de Rami Bedoui au retour des vestiaires, l'équipe cairote, a imposé sa loi sous le sillage de son attaquant marocain Walid Azarou, auteur d'un triplé.

Al Ahly accueillera la finale aller le 27 octobre. Le retour est prévu une semaine plus tard à Casablanca sur le terrain du Wydad.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.