Football: ces Africains qui ont porté le maillot de l’OM et du PSG - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Football: ces Africains qui ont porté le maillot de l’OM et du PSG

media Le Libérien, Georges Weah sous le maillot de l'OM face au Parisien Eric Rabasandratana, le 17 février 2001. AFP/GERARD JULIEN

Dimanche 22 octobre, l’Olympique de Marseille reçoit le Paris Saint-Germain pour ce qui constitue le « classique » du championnat de France de Ligue 1. Ennemis historiques, leur rivalité s’est construite autour de leurs palmarès, de leurs supporters mais également autour des joueurs qui ont porté les deux maillots. Parmi ceux-ci, figurent huit Africains.

Jean-Pierre Tokoto (Cameroun) OM 1968-1972/ PSG 1975-1977

C’est le premier Africain à avoir porté les deux maillots. L’attaquant international camerounais avait été transféré en 1968 de l’Oryx Douala à l’Olympique de Marseille. Après une saison moyenne (12 matches, un but) il est successivement prêté à des clubs de D2 (Paris-Neuilly, Paris-Joinville). De retour à Marseille, le Lion indomptable ne joue que deux matches avant d’être transféré aux Girondins de Bordeaux. C’est dans ce club qu’il se révèle en trois saisons et 21 buts, et séduit le PSG qui l’accueille de 1975 à 1977. Jean-Pierre Tokoto marquera lors d’un classique face à l’OM, comme une petite revanche sur le club olympien.

Michel N’Gom (Sénégal) OM 1977-1981/PSG 1981-1984

Né à Dakar, Michel N’Gom grandit à Marseille et commence sa formation à l’AS Mazargues un club de la région provençale. Il rejoint l’Olympique de Marseille en 1977 à 18 ans et joue une saison avant d’être prêté à Toulon. A son retour, il s’impose dans le club olympien, alors en D2, en inscrivant 25 buts en deux saisons. En 1981, l’Olympique de Marseille est placée en liquidation judiciaire et tous les joueurs se retrouvent au chômage. Paris accueille alors N’Gom qui va y passer trois saisons marquant un but face à l’OM lors d’un huitième de finale retour de la Coupe de France au Parc des Princes (3-1) en avril 1982. L’attaquant meurt tragiquement dans un accident de la circulation quelques jours après avoir quitté le PSG pour Auxerre. Il avait 25 ans.

Boubacar Sarr « Locotte » (Sénégal) OM 1975-79/PSG 1979-83/OM 1983-1986

C’est certainement celui qui connaît le mieux les deux clubs français. Boubacar Sarr a en effet passé six saisons à l’Olympique de Marseille, en deux temps (1975-1979/1983-1985), et quatre au PSG (1979-1983). L’international sénégalais, joueur offensif polyvalent, a fait le bonheur des deux clubs, surtout de l’OM avec lequel il disputa plus de 130 matches (98 pour le PSG). Star adulée sur la Canebière, celui qui deviendra plus tard entraîneur adjoint à Paris (1998), est l’un des deux seuls joueurs (avec l’Argentin Gabriel Heinze) à avoir marqué pour les deux équipes lors de rencontresentre l'OM et le PSG. Deux réalisations pour Marseille et une pour Paris. Celle-ci a lieu en décembre 1979 : quelques mois après avoir rejoint le PSG, suite à la fin de son contrat olympien, Sarr en effet ouvre le score au Vélodrome pour une victoire (2-0) du rival parisien.

Georges Weah (Liberia) PSG 1992-1995/OM 2000-2001

Le seul Ballon d’Or africain du foot mondial a plus marqué l’histoire du club parisien où il a évolué trois saisons. « Mister Georges » a inscrit 55 buts (un face à Marseille) en 138 matches avec le PSG avant son départ en Italie à l’AC Milan en 1995. Au cours de l’été 2000, c’est en fin de carrière, à 34 ans, que Georges Weah rejoint l’Olympique de Marseille avec lequel il joue 20 matches pour cinq buts. En février 2001, l’attaquant libérien est l’auteur de la passe décisive du seul but du  «classique » inscrit par l’Ivoirien Ibrahima Bakayoko. C’est au stade Vélodrome de Marseille qu’il fête son jubilé en juin 2005. Aujourd’hui, son fils Timothy Weah, 17 ans, est sous contrat avec le PSG.

Djamel Belmadi (Algérie) PSG 1995-1996/OM 1997-2003

Francilien de naissance, Djamel Belmadi a été formé au PSG, mais n’a disputé qu’un seul match officiel avec le club de la capitale. A 20 ans, il quitte son club formateur pour Martigues avant de rejoindre l’Olympique de Marseille. Les débuts sont difficiles, et le natif de Champigny-Sur-Marne ne joue qu’une seule rencontre avec l’OM pour sa première saison. Prêté successivement à l’AS Cannes et au Celta Vigo, l’international algérien s’impose véritablement sous le maillot olympien entre 2000 et 2003 (75 matches, 14 buts). Même s’il s’est frotté avec quelques supporters, en leur envoyant sa chaussure un soir de défaite, il a été perçu comme l’un des sauveurs de l’OM qui a échappé à la relégation (2000-2001) grâce à ses 8 buts en Championnat.

Kaba Diawara (Guinée) OM 1999-2000/PSG 2000-2003

L’ancien capitaine du Sily national de Guinée n’a pas laissé de grands souvenirs dans les deux clubs ennemis qu’il a fréquentés entre 1999 et 2003. Kaba Diawara avait débarqué à Marseille à l’été 1999 pour se relancer après une demi-saison médiocre à Arsenal (15 matches, 0 but), mais il n’y restera que six mois (19 matches, 1 but). Il rejoint le PSG en janvier 2000 avec également l’espoir de relancer sa carrière, mais l’expérience parisienne n’est guère concluante avec quatre prêts en trois saisons. Il ne jouera que 20 matches avec le club de la capitale pour deux buts avant de choisir l’exil doré au Qatar.

Modeste M’Bami (Cameroun) PSG 2003-2006 /OM 2006-2009

Modeste M’Bami, c’est trois saisons avec le club parisien (116 matches) et autant avec le club marseillais (3 saisons, 110 matches).  Le Lion indomptable a débarqué au PSG après trois saisons pleines à Sedan qu’il avait rejoint après le titre olympique du Cameroun à Sydney (2000). Trois ans plus tard, le milieu récupérateur, non reconnu à sa juste valeur selon lui, décide de partir à Marseille alors que deux ans auparavant il affirmait: « jamais, je ne jouerais pour l’OM ». Ses nouveaux supporters auront du mal à lui pardonner cette déclaration et il lui faudra presque une saison, et de solides prestations, pour les convaincre.

Edouard Cissé PSG 1997-2007/OM 2009-2011

C’est un joueur qui a laissé de bons souvenirs aux supporters des deux clubs grâce à son implication quel que soit le maillot avec lequel il a évolué. Le milieu de terrain d’origine sénégalaise, né à Pau, a rejoint le Paris SG à l’âge de 19 ans. Il y évolue 10 ans, entrecoupés de trois prêts à Rennes, West Ham et Monaco. Après deux saisons au Besisktas Istanbul, il rejoint l’Olympique de Marseille et devient un joueur essentiel de l’équipe qui sera championne de France en 2010, 17 ans après le dernier titre du club olympien. Intéressé par l’équipe du Sénégal, avec la pression de ses coéquipiers olympiens, Souleymane Diawara et Mamadou Niang, Edouard Souleymane Léopold Cissé n’aura jamais l’occasion d’honorer une cape avec les Lions.

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.