Carl Medjani prend sa retraite internationale avec l’Algérie - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Carl Medjani prend sa retraite internationale avec l’Algérie

media Carl Medjani au Royal Bafokeng stadium de Rustenburg en Afrique du Sud, lors de la CAN 2013. AFP PHOTO / ALEXANDER JOE

Pilier de l’équipe d’Algérie pendant plusieurs années, le défenseur central Carl Medjani prend sa retraite internationale. Il n’avait pas participé à la CAN 2017 au Gabon avant d’être rappelé par le nouveau sélectionneur Lucas Alcaraz. Il compte deux Coupes du monde et deux Coupes d'Afrique des nations à son actif.

Carl Medjani tourne une page. Celui que l’on avait l’habitude de croiser avec le maillot des Fennecs sur les épaules ne portera plus les couleurs de son pays. Avec 56 sélections, l’ancien joueur de l’AS Monaco était un titulaire indiscutable ces dernières années. L'actuel joueur de Sivasspor avait porté le brassard de capitaine après le Mondial 2014.

Deux Coupes du monde et deux Coupes d'Afrique des nations

Carl Medjani avait rejoint la sélection nationale peu avant le Mondial 2010 en Afrique du Sud qu’il dispute. Il est aussi présent lors de la CAN 2013 en Afrique du Sud, sous les ordres de Vahid Halilhodzic. Le Verts ne passe pas le premier tour après deux défaites face respectivement à la Tunisie (1-0) et le Togo (2-0) et un nul devant la Côte d'Ivoire (2-2). En 2015, il participe à la CAN en Guinée équatoriale avec Christian Gourcuff comme sélectionneur. Ecarté par Georges Lekeens pour la CAN 2017 au Gabon, Medjani avait été rappelé par le nouveau sélectionneur Lucas Alcaraz pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2019.

« Je suis algérien à 100 %. Je me suis inscrit dans une certaine continuité. J’ai été important pour l’équipe », nous confiait le défenseur dans un entretien qu’il nous avait accordé après la qualification de l’Algérie pour le Mondial 2014 au Brésil. Une Coupe du monde qui restera comme la plus belle réussite des Fennecs lors de ces dernières années avec un huitième de finale face à l'Allemagne à la clef. Medjani avec délivré une passe décisive à Islam Slimani contre la Corée du Sud en phase de groupes. « J’ai dû montrer sur le terrain que j’avais une envie démesurée de jouer pour l’Algérie, que je me sentais Algérien, autant que Slimani ou Soudani », avait raconté Carl Medjani.

Le respect du peuple algérien

« Medjani est venu nous voir après le match contre la Zambie (défaite 1-0), le 2 septembre dernier, pour nous informer de sa décision de prendre sa retraite internationale. Il nous a dit qu’il voulait laisser sa place aux jeunes », a déclaré Kheireddine Zetchi, président de la Fédération algérienne de football. « C’est un joueur qui mérite tous les égards. On va lui réserver une sortie honorable en signe de reconnaissance pour tout ce qu’il a donné à l’équipe nationale », indique Kheireddine Zetchi. La FAF compte organiser une fête en son honneur à l’occasion du match contre la Nigeria, le 10 novembre prochain, dans le cadre de la sixième et dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018.

Medjani avait été laissé sur le banc, lors des deux précédents matchs contre la Zambie, soldés par deux des défaites (3-1 et 1-0), pour le compte de la 3e et 4e journée des qualifications au Mondial 2018.

« Je m’appelle Carl, ma mère est française, mais je mouille le maillot pour l’Algérie… Ma plus grande victoire c’est d’avoir gagné le respect du peuple algérien malgré ma mixité », avait confié l'ancien Lorientais à la  La Gazette du Fennec.

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.