Angers offre une seconde chance à Youcef Belaïli - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Angers offre une seconde chance à Youcef Belaïli

media Saïd Chabane, le président d'Angers, en compagnie de Youcef Belaïli . Photo: Angers

L’international algérien Youcef Belaïli a désormais un nouveau club, Angers, après deux années de suspension pour cause de dopage. L’ancien joueur de l’USM Alger qui a toujours évolué sur le continent africain va découvrir la Ligue 1. A 25 ans, le milieu de terrain va renforcer l’équipe de Stéphane Moulin.

« On a tous droit à une seconde chance dans la vie et on est heureux de lui tendre la main. Tout le monde fait des bêtises, même vous, même moi ! », lance à RFI Saïd Chabane, président d'Angers.

Youcef Belaïli fait partie de ces joueurs à qui l’on promettait un grand avenir. « Une erreur de jeunesse », comme il le dit lui-même, l’a stoppé dans sa carrière il y a deux années. Il avait été suspendu en première instance pour 4 ans, puis 2 ans pour avoir consommé un produit prohibé lorsqu’il évoluait à l’USM Alger.

« On l'a choisi les yeux fermés »

Aujourd’hui, le Fennec qui compte deux sélections en équipe nationale, va tenter de rebondir à Angers en Ligue 1. Milieu de terrain offensif, Youcef Belaïli possède des qualités techniques indéniables, mais va très certainement se heurter dans un premier temps au manque de compétition. Il pourra retrouver les terrains dès le 20 septembre prochain. « On l'a choisi les yeux fermés. Nous allons être patients avec lui. J’attends de lui qu’il vive bien et se fonde dans le groupe », avance Saïd Chabane.

Youcef Belaïli avait été finaliste de la Ligue des champions africaine en 2012 avec l'Espérance de Tunis, finalement remportée par le club égyptien d’Al Ahly. Ce qui lui avait valu le titre de meilleur espoir du football algérien. Youcef Belaïli aurait pu retourner au bercail, au sein du MC Oran où il avait inscrit 16 buts en 47 rencontres. Ou encore à l’Espérance de Tunis où il avait été le meilleur passeur du club (10) lors de la saison 2012-2013. Performant sur la scène africaine, il s’était ouvert en 2015 les portes de la sélection algérienne, sous les ordres de Christian Gourcuff.

« Tout le monde voudrait l’avoir  »

Au moment de sa suspension, Youcef Belaïli avait été présenté par certains médias algériens comme un garçon « n’ayant pratiquement aucune instruction » et adepte des « 400 coups ». Pourtant, son entraîneur à l’USM Alger, Miloud Hamdi, disait à propos de son meneur de jeu, aux qualités de dribbles assez fascinantes : « C’est un joueur fabuleux, Il est pétri de qualité et joue un rôle important dans l’équipe. Tout le monde voudrait l’avoir. »

« Après deux ans de suspension, en quête de rédemption, Youcef Belaïli rejoint Angers SCO pour se relancer et laisser parler en France le talent que beaucoup de monde avait vu en lui à ses débuts », peut-on lire sur le site du club angevin. Il portera le numéro 31.

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.