Mondial 2018: victoire précieuse pour la Côte d’Ivoire au Gabon - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Mondial 2018: victoire précieuse pour la Côte d’Ivoire au Gabon

media L'Ivoirien Serge Aurier. RFI / Pierre René-Worms

L’équipe de Côte d’Ivoire de football est repassée en tête du groupe C, devant le Maroc, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018, ce 2 septembre 2017. Les Ivoiriens se sont imposés 3-0 à Libreville, laissant ainsi peu d’espoir de qualification en Russie aux Gabonais.

Voilà une victoire qui fait du bien à l’équipe de Côte d’Ivoire et à son sélectionneur, Marc Wilmots. La sélection ivoirienne s’est en effet imposée 3-0 à Libreville, dans le groupe C des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Ce succès intervient 24 heures après la démonstration de force de l’équipe du Maroc face à celle du Mali (6-0).

Les Ivoiriens reprennent ainsi la première place au classement, avant une quatrième journée durant laquelle ils affronteront les Gabonais, le 5 septembre à Bouaké.

Les « Eléphants » feront un pas vers la qualification en phase finale du Mondial s’ils réalisent la même prestation que ce samedi, en deuxième période.

En première période, Gabonais et Ivoiriens n’ont en effet pas offert grand-chose de spectaculaire au peu de public venu voir cette rencontre pourtant cruciale.

Des Gabonais orphelins d’Aubameyang

En seconde mi-temps, le quatuor offensif Gervinho-Seydou Doumbia-Salomon Kalou-Max-Alain Gradel a en revanche donné le tournis à des « Panthères » privées de leur joueur-vedette, Pierre-Emerick Aubameyang, resté en Allemagne.

A la 53e minute, le défenseur Bruno Ecuele Manga, capitaine en l’absence d’« Aubame », est ainsi surpris par une feinte de frappe de Gradel. Ce dernier en profite pour loger le ballon au fond des filets avec un tir croisé (0-1).

Un quatuor d’attaque ivoirien remuant

A la 76e minute, lancé en profondeur par Gervinho, Doumbia lobe Yves Bitseki avec un ballon piqué (0-2). Un coup dur pour le gardien de but qui venait de réussir trois parades successives devant Gervinho, Kalou et Doumbia (68e).

Le portier n’est toutefois pas au bout de ses peines. A la 83e minute, Doumbia signe un doublé, avec une frappe de l’extérieur du pied. Le ballon heurte le poteau avant de franchir la ligne de but : 0-3.

Marc Wilmots respire mieux

Le déclin du du football gabonais se poursuit après une Coupe d’Afrique des nations 2017 à domicile désastreuse. Sauf exploits, les Gabonais ne disputeront pas leur première Coupe du monde. Juan Antonio Camacho, le sélectionneur espagnol des « Panthères », sera-t-il encore en poste après la quatrième journée des éliminatoires ?

A l'inverse, son homologue Wilmots, très contesté après des défaites face aux Pays-Bas (5-0) et à la Guinée (3-2) en juin, s’est offert un bon bol d’air frais… Les « Eléphants » conservent toutes leurs chances de disputer une quatrième Coupe du monde de suite.


CLASSEMENT DU GROUPE C

1. Côte d’Ivoire (7 points + 5)
2. Maroc (5 points +6)
3. Gabon (2 points -3)
4. Mali (1 point -8)

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.