Mondial 2018: les Camerounais au pied du mur en éliminatoires - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Mondial 2018: les Camerounais au pied du mur en éliminatoires

media Hugo Broos, entraîneur du Cameroun à la CAN 2017. RFI/Pierre René-Worms

L’équipe du Cameroun va disputer deux matches cruciaux face au Nigeria, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018, le 1er septembre puis le 4. Les champions d’Afrique en titre doivent récolter au moins 4 points face aux Nigérians, selon leur sélectionneur, s’ils veulent avoir une chance de disputer un troisième Mondial de suite.

Le football camerounais vit (à nouveau) une période trouble entre une Fédération (Fécafoot) mise sous tutelle par la FIFA pour des problèmes de rivalités politiques et l’accueil d’une Coupe d’Afrique des nations 2019 menacé. Ce climat de crise, engendré par la Fécafoot et la CAN 2019, va-t-il finir par peser sur les épaules des joueurs de l’équipe nationale A et de leur sélectionneur Hugo Broos ?

Ce dernier a rappelé que seul le résultat préoccupe son groupe, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018, face aux Nigérians, les 1er et 4 septembre. « Si nous voulons encore avoir une chance de nous qualifier, nous devons prendre au moins 4 points, a assuré le Belge. Si nous échouons à atteindre cet objectif, je ne pense pas que nous parviendrons à aller en Russie ».

Rattraper les « Super eagles », actuellement en tête du groupe B [1], deviendrait en effet mission quasi-impossible, avec encore deux matches à jouer, un en octobre et l'autre en novembre. Les « Lions Indomptables » manqueraient alors l’opportunité de disputer une huitième fois la Coupe du monde, la troisième d’affilée après 2010 et 2014.

Derniers matches d’Hugo Broos ?

Un scénario qu’Hugo Broos souhaite éviter après une Coupe des Confédérations 2017 déjà décevante, à ses yeux. « Je n’ai pas été assez exigeant et même trop tolérant dans certaines situations, a assuré l’entraîneur. Ce n’est pas dans mes habitudes. […] ça ne va plus m’arriver. Je vais mettre la pression sur le groupe parce que je sais de quoi mes joueurs sont capables ».

Hugo Broos dirigera peut-être pour la dernière fois les champions d'Afrique en titre, sept mois après avoir remporté la CAN 2017. En cas de contre-performances face au Nigeria, celui qui a été embauché par la direction sortante de la Fécafoot pourrait être poussé vers la sortie par le Comité de normalisation réclamé par la FIFA…

[1] Seule l'équipe qui finir première de chaque groupe disputera la Coupe du monde 2018 en Russie.

Propos recueillis par Joël Wadem,

MONDIAL 2018: CALENDRIER ET RÉSULTATS DES ÉLIMINATOIRES

Chronologie et chiffres clés
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.