Euro de foot féminin: la France tenue en échec par l’Autriche - Sports - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Euro de foot féminin: la France tenue en échec par l’Autriche

media Sur cette action, Amandine Henry égalise pour les Bleues d'une belle reprise de la tête. TOBIAS SCHWARZ/AFP

Après sa victoire mardi face à l’Islande (1-0), l’équipe de France a partagé les points avec l’Autriche (1-1) samedi pour son deuxième match à l’Euro féminin aux Pays-Bas. Avec quatre points au compteur, il lui faudra éviter la défaite mercredi face à la Suisse pour se qualifier en quarts de finale.

Le succès difficile lors de son premier match devant l’Islande (1-0) mardi apparait moins comme un accident après ce match nul face à l’Autriche (1-1). Devant une équipe qui dispute son premier Euro, l’équipe de France, prétendante au podium, a beaucoup souffert. Pourtant les Bleues avaient bien entamé la rencontre avec une bonne possession et une domination territoriale qui ont longtemps confiné les Autrichiennes dans leur camp. Mais une déconcentration de la défense tricolore, suite à une touche, a permis à Lise Makas d’ouvrir le score à la 27e. Dès lors, les filles d’Olivier Echouafni balbutient leur football et sont moins souveraines devant des Autrichiennes motivées.

Amandine Henry, la plaque tournante

Menées à la mi-temps, les Bleues vont se relancer grâce à leur milieu de terrain Amandine Henry qui égalise d’une belle reprise de la tête sur corner (51e). Mais au-delà de son but, la joueuse de Portland a été la femme du match. L’ancienne Lyonnaise a été omniprésente dans l’entrejeu des Bleues, disponible, engagée, précise dans ses transmissions. Elle aurait même pu s’offrir le doublé si la gardienne autrichienne Manuela Zinsberger n’avait pas réussi l’exploit de claquer sa frappe qui prenait le chemin de la lucarne (66e).

L’entrée de Kadidiatou Diani (70e), nouvelle joueuse du PSG, a redonné de l’élan et de l’allant à l’équipe de France qui a poussé dans les dernières minutes, mais s’est heurtée à une véritable muraille autrichienne. L’équipe de Dominik Thalhammer tenait ainsi son deuxième exploit à l’Euro après sa victoire surprise face à la Suisse lors de la première journée (1-0). Pour les Bleues, rien n’est encore joué. Il faudra éviter la défaite face à la Suisse, obligée de gagner, pour se qualifier en quarts de finale.

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.