Le Tunisien Naïm Sliti cherche à rebondir - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Le Tunisien Naïm Sliti cherche à rebondir

media Naïm Sliti avec le maillot des Aigles de Carthages sur les épaules. GABRIEL BOUYS / AFP

Naïm Sliti ne devrait plus être Lillois la saison prochaine. L'international tunisien est à la recherche d’un nouveau point de chute puisqu’il ne fait pas partie des plans du nouvel entraîneur Marcelo Bielsa. Selon son compatriote Larry Azouni, joint par RFI, la révélation de la Ligue 2 en 2015-2016 va très vite rebondir.

Une mise à l’écart ne signifie pas un placard à vie. À Lille, onze joueurs ne font pas partie des plans de nouvel entraîneur Marcelo Bielsa. Mais visiblement, cela ne devrait pas gâcher l’été du Tunisien Naïm Sliti. L’Aigle de Carthage devrait trouver une solution puisque le milieu de terrain est visiblement dans le viseur de plusieurs équipes de Ligue 1. À moins qu’il s’en aille dans un autre championnat européen. Il explique : « J’ai connu le National et la Ligue 2 avec le Red Star, puis la Ligue 1 avec Lille, c’est peut-être le bon moment pour partir ailleurs. Ce qui est important pour moi, c’est de jouer. »

Une saison pleine avec le Red Star en 2015-2016

Révélation de National puis de Ligue 2, sa découverte la Ligue 1 avec le LOSC aura été marquée par des hauts et des bas, mais surtout un manque cruel de temps de jeu avec 16 rencontres dont 10 comme titulaire. Pourtant, Naïm Sliti avait vécu une saison pleine avec le Red Star en 2015-2016. Ses 38 matches joués lui avaient valu une nomination dans l’équipe type de Ligue 2 lors des trophées UNFP. Sliti était dans la lumière.

Ce qui lui avait ouvert les portes de la sélection nationale avec une première convocation en 2016 en prévision de la rencontre Djibouti - Tunisie, prévue le 3 juin dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017 au Gabon. Cela, sous les ordres d’Henryk Kasperczak, l’ancien sélectionneur.

« Il est capable d’éliminer facilement dans les duels »

« Il peut jouer dans les tops clubs de la Ligue 1 », nous raconte son compatriote Larry Azouni. Les deux joueurs se connaissent bien puisqu’ils sont natifs de Marseille et ont partagé la même chambre lors de la CAN 2017 au Gabon où la Tunisie a été éliminée en quarts de finale par le Burkina Faso.

« Naïm est capable d’éliminer facilement dans les duels, poursuit Larry Azouni. Je trouve que c’est dommage qu’il ne puisse pas continuer à Lille. Il a largement sa place, même s’il n’a pas beaucoup joué cette saison. Plusieurs clubs ont certainement remarqué ses qualités ». Selon le joueur de Nîmes, qui a intégré les Aigles de Carthage en 2016, Naïm Sliti a certainement prouvé à plusieurs entraîneurs étrangers qu’il avait du répondant. En atteste son duo avec Youssef Msakni au Gabon. « Dans le vestiaire c’est un joueur timide et tranquille, mais sur le terrain, il est vivace et efficace », appuie Larry Azouni.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.