Eliminatoires CAN 2019: la Guinée se venge de la Côte d’Ivoire - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Eliminatoires CAN 2019: la Guinée se venge de la Côte d’Ivoire

media L'Ivoirien Serge Aurier pris en tenaille par les Guinéens Naby Keita (à gauche) et Sadio Diallo. ISSOUF SANOGO / AFP

L’équipe de Guinée, souvent malmenée par celle de Côte d’Ivoire par le passé, s’est vengée en gagnant 3-2, ce 10 juin 2017 à Bouaké, dans le groupe H des éliminatoires pour la CAN 2019. Un revers catastrophique pour des Ivoiriens en plein marasme.

L’équipe de Côte d’Ivoire traverse décidément une grave crise, quatre mois après son élimination au premier tour de la CAN 2017. Ecrasés 5-0 par les Pays-Bas le 4 juin, en deuil suite au décès de Cheick Tioté, les Ivoiriens ont cette fois subi une défaite fâcheuse face à la Guinée, ce 10 juin 2017 à Bouaké.

Devant le public du Stade de la Paix, les « Eléphants » ont en effet cédé 3-2 face à un « Sily National » plutôt habitué à jouer les souffre-douleurs.

Les Guinéens ont ainsi pris une belle revanche, malgré un doublé de Seydou Doumbia. Le petit attaquant a certes ouvert le score d’une frappe en pivot dans la lucarne opposée (1-0, 14e), puis a redonné l’avantage à la RCI en reprenant un ballon relâche par le portier adverse Naby Yattara (2-1, 62e).

Mais la sélection guinéenne a crânement joué sa chance. Elle a égalisé par deux fois. D’abord lorsque Sadio Diallo s’est jeté sur un ballon pas capté par le gardien adverse Sylvain Gbohouo (1-1, 32e). Puis lorsque François Kamano a profité d’une demi-seconde d’hésitation des défenseurs ivoiriens. Ceux-ci se sont en effet arrêtés de jouer, pensant que l’arbitre allait siffler un penalty contre eux. L’attaquant des Girondins de Bordeaux a alors trompé Gbohouo avec un ballon piqué (2-2, 65e).

Une défense ivoirienne dépassée

La stupeur a ensuite laissé la place à la colère dans les tribunes lorsque l’attaquant Naby Keita a pris de vitesse une arrière-garde ivoirienne apathique pour donner la victoire à la sélection guinéenne (2-3, 80e).

Pas sûr que le nouveau sélectionneur de l’équipe de Côte d’Ivoire, Marc Wilmots, conserve longtemps son poste à ce rythme. Les « Eléphants » ont encaissé huit buts en deux matches, alors qu’une rencontre cruciale les attend au Gabon, en août, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

CAN 2019 : CALENDRIER ET RESULTATS DES ELIMINATOIRES

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.