La Fifa suspend la Fédération malienne pour ingérence du pouvoir - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent
Présidentielle 2017: Nicolas Dupont-Aignan a signé un accord de gouvernement avec Marine Le Pen et la soutiendra au second tour

La Fifa suspend la Fédération malienne pour ingérence du pouvoir

La Fédération malienne de football (Femafoot) a été sanctionnée par la Fifa jeudi 16 mars. L’association régissant le football dans le monde a indiqué, dans un communiqué, que la Femafoot « perd tous ses droits de membre », ce qui signifie notamment qu’ « aucune des équipes représentatives et aucun des clubs affiliés de la Femafoot ne sont désormais plus en droit de prendre part aux compétitions internationales ». La Fifa estime que le pouvoir politique a fait preuve d’ingérence en limogeant les dirigeants de la Fédération malienne le 8 mars dernier. Le ministère des sports du Mali a dissolu le comité exécutif de la Femafoot, dirigé par le général de police Boubacar Baba Diarra, en raison de « la persistance de la crise au sein du football ». La Fifa avait affirmé précédemment que cette décision « allait à l’encontre » de l’indépendance des associations membres. Elle assure que « la suspension ne sera levée que lorsque les décisions ministérielles auront été annulées et que le comité exécutif de la Femafoot aura été réinstallé ». Lors d’un point presse préalable à cette sanction, le conseiller juridique du département des sports malien, Amadou Diarra Yalcouyé, annonçait le maintien de la dissolution en précisant que « la Fifa ne peut obliger le gouvernement à revenir sur sa décision ».

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.